Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis la Suède, j’ai eu ce qu’on appelle l’effet « contrecoup ». Démotivé, j’ai eu un grand manque d’envie sur l’eau. Il faut dire aussi que « Radio Pêche » n’annonçait pas non plus de pêches miraculeuses. Bien que cela ne m’a pas empêché de sortir le float-tube, il est certain que j’ai manqué de concentration et d’analyse. Un dur équilibre entre le besoin où devrais-je dire la nécessité d’aller sur l’eau et l’impatience, le manque de lucidité une fois à la pêche. Par conséquence, je n’ai pas fait grosses pêches et j’ai très et trop souvent, à la surprise de certaines personnes, baissé les bras. De ce fait il faut le dire, techniquement j’ai été mauvais. Je n’ai rien prouvé sur les pêches au leurre souple et seules les présentations en dandine m’ont sauvé la mise… Et encore se sont seulement quelques sandres (max 50cm), perches, micros Bass et plusieurs brochets (max 65cm) qui ont été capturés.

Mais depuis un peu plus de 10 jours le temps a changé. La pluie a fait son grand retour en lavant les rivières et la surface des lacs, un virement météorologique annonciateur d’un renouveau ! Il n’en fallait pas moins pour relancer la machine et aujourd’hui ; chaque sortie est savourée. Croyez-moi ou non, mais quand vous pêchez avec la volonté, la concentration et la confiance dans ce que vous faites, forcément cela marche mieux. Le moral dans les chaussettes et après 1h sans touche vous pensez déjà à repartir alors qu’avec un solide mental, cela vous encourage à persévérer jusqu’à trouver la solution.

Depuis fin août, cet esprit me manquait, dans la pêche il ne faut jamais rien lâcher, une touche peut suffire… et c’est bien celle-ci qui m’a fait revenir ! Une journée pluvieuse et humide, une pêche compliquée mais un mental d’acier m’a permis de tenir jusqu’à la délivrance et le bonheur : 94cm.

Remotivé...

Bien que cette prise soit logique pour la saison - le temps a relancé l’activité des gros poissons jusqu’ici très calme et il suffit de regarder sur les réseaux sociaux ou les forums pour s’en convaincre : une pluie de gros poissons - ce sandre m’a fait un très grand bien et me rappelle à quel point une unique capture peut faire oublier tous les précédents déboires.

Si bel et si bien que je ne rechigne plus à sortir sur l’eau et ce week-end je n’ai pas manqué de profiter de deux journées « disponibles » pour en profiter « non-stop ». La première journée sera avec Walter sur une petite rivière locale à la recherche d’un trip « multiple carnassier ». La mise à l’eau se fera dès l’aube sur un parcours que nous connaissons bien pour les brochets, sandres et belles perches. Je retrouve d’ailleurs mes habitudes et annonce rapidement qu’en linéaire sur le 1er dénivelé de bordures qui s’offre à nous, il y’a souvent des sandres le matin à faire. Au 2ème lancer, je prends une grosse touche puissante et lourde. Si dans les 5 premières secondes j’ai cru à un gros sandre, le démarrage en force qui a suivi m’a rapidement annoncé être en prise avec un très joli silure. Non équipé pour un tel combat, j’ai serré les dents (canne 5-15gr en 26%) mais sans me laisser faire. Quitte à combattre autant ne pas le laisser réaliser ce qu’il veut, je décide de pomper en jouant sur les limites de rupture du matériel pour lui infliger une pression maximale !

Remotivé...

Main sur la bobine, je ne cède rien et dès que je peux brider et prendre le dessus, je n’hésite pas à lui faire comprendre que je ne souhaite pas éterniser la lutte. Le pépère, non content, me fera bien quelques grosses frayeurs m’obligeant à céder quelques mètres de tresse mais systématiquement j’arrive à reprendre le dessus et à le bloquer. Il me faudra autour de 15mn pour en venir à bout…

Bras et muscles tétanisés, je n’ai même pas essayé de le soulever et me suis contenté de l’asseoir sur le float-tube. Une position très confortable et reposante qui permet de rapidement faire quelques clichés avant de lui rendre sa liberté. Après plusieurs casses, ce poisson coupe une série noire et signe un « new record ».

Remotivé...
Remotivé...

Pour la suite, le reste de la journée ne rapportera rien d’autres d’extraordinaire en taille. Nous ferons un grand nombre de sandres (20aine à 2) ainsi que quelques perches, tous autour de la maille sans jamais franchement la dépasser de très loin. L’unique euphorie sera pour Walter qui touchera également un gros silure, qu’il cassera malheureusement juste avant de le voir (vraisemblablement du même gabarit).

Remotivé...
Remotivé...

Le petit « regret » de cette sortie revient sur la traque des brochets : aucune touche. Etait-ce liée à une eau un peu teintée sur ce secteur ?? Toujours est-il que nous n’avons pas insisté.

Dimanche, j’ai pris la direction d’une autre destination avec Samuel pour une pêche de percidés. Avec un plus grand volume d’eau sur ces lieux, j’espérais y trouver des eaux moins colorées et des poissons plus localisés. Sauf qu’après des mois d’absences, on ne peut pas s’improviser dans d’aussi grand volume. Les poissons étaient éclatés et non positionnés sur les postes usuels. Inévitablement, nous n’avons pas trouvé de poisson « record » et il a fallu aller les chercher un à un ici et là pour finir sur un tableau d’une 40aine de poissons.

Remotivé...
Remotivé...
Remotivé...
Remotivé...

Si les sandres étaient essentiellement calibrés entre 30 et 47/50cm, les perches ont relevé la moyenne avec très peu de petites (moyenne entre 30 et 35cm avec des poissons qui frôlaient les 40cm). En revanche, les poissons étaient très mobiles et hormis sur quelques m² que je connais bien, il était rare de prendre plus de 2 à 3 poissons successifs sur un même poste.

Mes prochaines sorties seront de ce fait plus orientées petites et moyennes rivières. Au vu des derniers résultats (coup du soir) et ceux du week-end, l’effet des précipitations se fait mieux ressentir sur des petits volumes d’eaux que des très grands (eau dormante, lac de barrage..). Sur ces derniers, il va falloir encore attendre un peu pour que ça bouge réellement. Et puis mes dernières observations sur notamment une rivière m’ont montré que les poissons commençaient à remonter et se rassembler en un point que je connais bien. Si sur ma virée je n’y ai pris que des petits poissons (becs et sandres), ça ne saurait tarder que tout ce petit monde passe à table, affaire à suivre…

Remotivé...
Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0