Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les vacances du mois d’août sont celles que j’attends le plus sur une saison de pêche. Avec 3 semaines obligatoires à poser, j’en profite pour réaliser le maximum de sorties. Et si habituellement il s’agit d’une excellente raison pour voyager, cette année la 1ère semaine s’est déroulé en « local ». Quitte à pêcher autant débuter à la porte de chez soi. Cela permet de tâter le terrain et de peaufiner certains secteurs de pêche avant d’envisager d’éventuelles destination pêche à l’extérieur.

Tout commence samedi 30 juillet où je prends le temps de me reposer toute la matinée avant de partir l’après-midi en lac où depuis ma précédente virée les eaux ont baissé de près d’1m. Autant dire que la position des sandres couplés à la forte pression de pêche des lieux n’allaient pas m’aider à les localiser. Et ce ne sont pas les premiers lancers sans contact sur une « zone chaude » qui me rassureront sur la tournure de la sortie. Les poissons ont déserté les zones récemment productives et il faudra la poncer pour décapoter sur des petits sandres et perches. Pour une première sortie, je me dis que les vacances commencent très bien !!! Les poissons semblent également avoir pris congés. Maintenant avec recul, il faut dire que techniquement je n’ai pas cherché non plus à tester ou innover en restant centré sur ce qui marchait il y’a encore quelques semaines. Les résultats auraient-ils été meilleurs ???

Du coup dimanche, changement de cap pour une journée black-bass en compagnie de Fabien, sa copine et son père. Poisson que je délaisse depuis quelques années malgré l’avoir énormément pêché il y’a encore 6/7ans, il s’agissait d’une très bonne occasion pour se refaire la main. A 4 sur le même secteur de pêche, nous nous divisons à deux par bordures en alternant régulièrement la personne en tête. Le parcours sélectionné mêlant arbres morts, pontons, bateaux et herbiers, toutes les configurations de pêche étaient possibles. Pour ma part, je pars sur une de mes bases qu’est le wackie. Rapidement pour l’ensemble du groupe, les premiers poissons tombent. Des petits black-bass de 20 à 30cm qui se jettent sauvagement sur nos leurres le long des herbiers. Tout au long de la journée nous alternerons les montages : jigs, micros jigs, craw en texas et weightless pour systématiquement revenir à ce qui semble être la pêche du moment ; le Wackie, étonnant non !!!

Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local

Toute la journée, nous trouverons des poissons régulièrement postés sur les bordures pour une finalité d’une 30aine de bass mis au sec, les vacances détartrage des dents commencent maintenant…

S’il s’agissait majoritairement de petits poissons calibrés entre 25 et 35cm, la multiplication des touches a permis de s’amuser. Le plus gros sera capturé par Fabien en Texas Rig, un poisson de 42cm.

Lundi - ne pouvant pas faire l’impasse trop longtemps sur les sandres – lorsqu’un ami m’invite à le rejoindre en lac je ne résiste pas très longtemps pour le suivre. D’autant plus que depuis plusieurs jours les poissons sont localisés et actifs sur une zone précise. Autant dire que sur une telle sortie, il n’y a aucune perte de temps. Poste et technique trouvés, il suffit juste de palmer, se poster et d’animer pour commencer à enquiller les poissons. En linéaire, verticale et dandine, tout y passera pour des touches régulières. Nous sortirons autant de sandres que nous en décrocherons et louperons. Un petit concours s'est donc engagé au sein du duo, une récréation ou la détente et les faux rires sont parfois entrecoupés par des doublés de sandres. Le score finira en ma faveur pour un petit 17 à 12 sur des poissons calibrés entre 35 et 42/43cm. Seul quelques sujets sortaient du lot pour un maximum à + ou – 65cm.

Vacances - 1ère étape en local

Journée gagnée, l’après-midi nous avons changé de décor pour une pêche de rivière et notamment au brochet sur un parcours richement peuplé. Des lieux sauvages et inaccessibles qui laissaient entrevoir de très bonnes surprises. D’ailleurs alors que je prospecte en 70% au shad en texan Palette, j’entrevois une brèche dans la végétation rivulaire. Je vise et effectue un long skipping pour taper la bordure et peigner au plus profond le poste. Le leurre a alors juste le temps de finir sa course qu’un remous trahit la présence d’un poisson, suivis d’une aspiration et d’un superbe décalage de la tresse. Je n’ai alors aucun doute et annonce sur un énergique ferrage être à la prise avec ce qui semble être un très joli black-bass et même un très gros black-bass. Un poisson tellement lourd qu’il n’arrive pas à décoller sur les chandelles. A ce moment-là, on réalise réellement la taille du poisson et mon pote hallucine de la taille et de la puissance de l'individu. Il me faudra plusieurs reprises pour l’assurer à l’épuisette mais quel cri de soulagement lorsqu’il y rentre. Si nous savions la présence de quelques black-bass sur cette rivière, nous étions loin d’imaginer qu’il y avait de tel poisson ! Un sujet large et massif qui pèse allègrement les 2kg, un vrai gros black-bass à faire envie n’importe quel « bassman ». D’autant plus qu’il vient d’être capturé par « erreur » en pêchant le brochet sur un shad 5’’.

Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local

Coïncidence ou réelle population, je change d’option pour une grosse dynagone à la recherche d’un second poisson. S’il existe un aussi gros individu ici, il m’est impossible de croire qu’il soit seul. 100m plus loin, au détour d’un arbre, j’aperçois une grosse masse noire se lorgnant au soleil. Un 2nd gros bass !!! Je ne cherche pas à comprendre en tentant le tout pour le tout en lui proposant ma craw 5’’ à 50cm devant lui. Tous se passe alors au visuel, je dépose la créature, le poisson fonce chercher le leurre et le gobe comme une sucette, incroyable !

Le ferrage est en correspondance à la taille de l’individu et me voilà à la lutte avec un poisson de la même longueur que le précédent mais encore plus gros. Il me mettra toute la misère du monde jusqu’à ce que j’arrive à m’en saisir dans un cri de joie. Je tiens alors dans mes mains un doublé mémorable de deux superbes poissons de + 2kg.

Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local

Si nous continuerons la sortie sur une 100aine de mètres, je dois avouer que je n’étais plus dans la pêche mais sur un petit nuage. Capturer de tels poissons chez nous sur des eaux publiques est désormais devenu rare. Nous nous faisons la promesse d’y revenir « tester » la population réelle des lieux et de surtout ne pas la dévoiler !

Dans la lancée de la veille, mardi je propose au père de m’accompagner au black-bass. Une occasion pour lui de se donner à cette pêche sur un site qui en est richement peuplé. La mise à l’eau se fera tranquillement aux alentours de 8h30 pour une pêche précise d’arbres noyés et d’herbiers de bordures. Les poissons seront actifs puisqu’il me faudra moins de 10mn pour totaliser déjà 4 poissons en wackie. Si le père non initié mettra un peu plus de temps à comprendre l’animation, il finira lui aussi par provoquer des touches. Nous totaliserons une 20aine de black-bass sur la journée (max 42cm) ainsi qu’un brochet. A ce sujet, je ne pouvais pas passer à côté de cette photo « gag » d’un relâché peu académique.

Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local

Avec la volonté d’alterner une journée sur deux mes pêches, mercredi je reprends la direction de l’eau une après-midi complète à la recherche des sandres sur un site que je voulais tester. L’idée d’origine était de pêcher jusqu’au coucher du soleil de 14 à 22h mais la météo en voudra autrement. Dès mon arrivée, une petite bruine me mettra au parfum avant d’entamer de longues dérives sous une pluie de plus en plus régulière. Non équipé, alors qu’en 2h de pêche je suis capot et que je commence à tremper, je décide de poursuivre jusqu’à trouver 1 puis 2, 3 et 4 sandres sur un plateau. La diagonale semblant fonctionner, je persiste tant que le froid ne me saisit pas. Mes dérives se précisent et je peaufine mon approche jusqu’à parfaitement visualiser les poissons sur une coulée d’une 100aine de mètres. Profondeur et cadence trouvées, les touches se sont ensuite multipliées. A claquer des dents je finirais par abdiquer sur un score de 14 sandres (30 à 55cm) au point de faire tout le retour à la maison torse nue avec le chauffage à fond dans la voiture pour ne pas choper la crève. Il n’était alors que 18h !!!

Du coup jeudi, sur ma faim en n’ayant pu pêcher que quelques heures la veille, j’invite l’ami Eric à retourner sur les lieux et cette fois-ci je suis équipé pour la pluie. Tout le travail étant bâclé du mercredi, une nouvelle fois il a suffi de se garer à proximité de la zone et juste de s’y rendre à la palme pour ensuite pêcher. Dans la nuit, les poissons n’avaient pas bougé et étaient toujours aussi présents. En alternant diagonale et linéaire au souple ainsi que des pêches agressives, j’arrive à totaliser 16 sandres entre 7 et 14h pour un maximum à 55cm et une moyenne autour des 40cm. Une vengeance personnelle que je me devais de faire après la rincée de la veille. Du côté d’Éric un peu moins de poissons mais une redécouverte du float-tube devrais-je dire musclé (il y’a pas que le bateau dans la vie ^^).

Vacances - 1ère étape en local
Vacances - 1ère étape en local

Un sympathique moment partagé entre amis et qui se poursuivra en ballade touristique l’après-midi (sans canne à pêche) autour de quelques étangs qu'ils ne connaissaient pas. Sauf que voilà, lorsqu’un banc de black-bass calibrés entre 35 et 40cm passe devant vous, je suis désolé il est impossible de fuir le destin. Comme je l’ai expliqué à Eric, c’est un comportement inacceptable de la part des poissons qui semblent nous dire bonjour. Une petite course à la voiture, une canne, un micro jig et la correction est infligée. Non mais oh, sales gosses…

Vacances - 1ère étape en local

Ainsi s’achèvera cette première semaine de pêche riche en poisson. Depuis une petite visite dans les landes de deux jours à appeler un second séjour de 3jours.

La suite aux prochains épisodes…

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0