Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une année de plus vient de s’écouler, ma 18ème saison de pêche aux carnassiers.

Le temps passe vite, j’ai encore l’impression que la capture de mes premiers gros sandres en l’an 2000 étaient hier. Les années passent mais les souvenirs eux restent…

A chaque fin de saison c’est le même rituel, tenant un carnet de capture depuis toutes ces années, je complète mes tableaux, relis mes notes et me remémore des anecdotes. Dans son ensemble 2016 fut une belle saison avec un très grand nombre de capture. Contrairement aux précédentes années je me suis remis à la pêche du black-bass et suis partis beaucoup plus régulièrement traquer les brochets. Poisson de cœur, j’ai réussis à lâcher du lest sur les sandres pour retrouver des sensations sur d’autres pratiques.

En quelques chiffres, se sont 4 brochets métrés qui furent capturés cette année :108-106-105 et 101cm avec la plus belle journée à 35 poissons de toutes tailles au mois d’Août.

Le nombre de poissons calibrés entre 70 et 96cm a également été élevé, ce qui laisse présager encore de belles années. Les brochets semblent revenir en force dans nos eaux, j'aime croire que les prochaines années seront meilleures.

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

Sur la question des sandres, ma plus belle sortie fût réalisée au mois de Juillet avec un total de 29 poissons calibrés entre 45 et 70cm en 5h de pêche ! Mais pour l'avoir moins pêché cette saison et avec des niveaux d'eaux relativement bas, réussir à les suivre a été relativement difficile. Beaucoup de sessions se sont soldées entre 4 et 10 poissons avec sur les bonnes périodes, des journées à touche mais elles furent moins spectaculaires que les années précédentes.

Le tiercé gros poisson est quant à lui exceptionnel avec dans l’ordre 100-99.5 et 97cm. Mais à l'image de la saison, les sandres de 70+ ont été assez rares cette année. Il faut dire également que je m’en suis moins occupé et sur les gros sandres il n’y a pas de secret, il faut les suivre !!!

Il n’y a que sur quelques périodes bien définies que j’ai réussi à intercepter des individus calibrés entre 73 et 90cm, ça a sauvé les meubles.

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

Si pendant des années je me suis formé aux techniques de pêche au leurre grâce au black-bass, j’avais finalement oublié cette espèce sur les quatre dernières saisons. Aujourd’hui, j’ai renoué les liens.

Mon objectif principal était dans l’amusement et la multiplication des touches, à ce titre j’ai été gâté puisque nombreuses ont été les virées entre 15 et 20 poissons pour un maximum à 24 black-bass sur une journée estivale du mois d’Août.

Par contre avec le temps, force est de constater que les populations sont désormais éduquées, les gros poissons sont difficiles à leurrer et seulement deux gros poissons passent la barre mythique. Des secteurs autrefois peuplés ont vu les cheptels diminués alors que d'autres ont vu une renaissance des populations... heureusement quelques nids à poisson existent encore et sont toujours aujourd'hui des coins secrets.

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

J'ai également pu côtoyer de nombreux poissons blancs cette année, ils tapent souvent sur des montages fins avec des petits leurres ou sur des pratiques à dandiner. Des carpes dont une très belle commune alors que je pêchais en linéaire sur une canne light, un amour blanc mais également mes premiers ides, hotus et barbeaux !

Sans oublier quelques silures qui ont tapé sur du matos non adapté.

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

La perche est l'une des espèces que je pêche le moins où à conditions que des gros individus soient présents. Comme chaque saison, c'est en recherchant d'autres espèces que je touche des grosses zébrées et il s'agit toujours d'un plaisir de sortir de telles beautés surtout lorsqu’on ne les recherche pas.

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

Vous l’aurez compris, malgré un manque de pêche sur certaines périodes de l’année, la saison a été dans son ensemble très bonne. Les bons choix de secteurs, la connaissance des sites et une bonne efficacité sur l’eau m’ont permis de rentrer régulièrement des poissons.

Pour autant, 2016 est en-dessous des années précédentes. Si la quantité de « big-fish » elle augmente, il est maintenant difficile de dépasser les records en « nombre » établis les années précédentes. Cela était prévisible, ils vont désormais même être compliqué à égaler si je reste dans une polyvalence des espèces.

De plus, au fil des années, je tends à aller vers la recherche exclusive des gros poissons. Le manque de temps ne me permet pas encore de m’y consacrer à 100% mais les prochains choix que je vais avoir à faire vont contribuer ou non à cette tendance au « spécimen hunting ».

A ce sujet, pour les brochets et les black-bass l’année 2017 s’annonce déjà chargée avec deux voyages définis : l’Extremadura en Avril et la Suède en Juin. Sur ces destinations j’espère bien y ferrer quelques trophées, notamment en Suède où je commence à bien connaître le site.

Côté compétition, l’année 2016 fût très riche avec la participation aux championnat Pro-Elite float-tube et Challenger bateau zone Nord en duo avec le frangin. Bien que les dates nous aient bloqué de nombreux week-ends, elles nous ont également permis de pêcher de nouvelles eaux. Je pense notamment au lac du Salagou et du Bourget où nous en gardons de très bons souvenirs.

Malheureusement la participation aux deux championnats n’étaient pas compatibles, l’organisation de manches en simultané nous ont pas permis de suivre le championnat bateau. Nous avons en conséquence mis l’accent sur le float-tube où je remporte le titre de champion de France, accompagné de David à la 3ème place!

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

J’attends désormais les dates 2017 pour me décider ou non dans le lancement d’une dernière saison float!

Après 7 années sur le circuit, aujourd’hui j’ai besoin de pêcher pour moi sur les destinations qui m’intéressent. La compétition a un coût et demande préparation et beaucoup de disponibilité, les dates sont de plus en plus lointaines …

Bref le temps et l’argent mis dans cette pratique risquent de partir dans l’organisation de séjour individuel sur des destinations précises où il n’est plus question d’épreuves cadrées par des horaires et une organisation. J’ai besoin de pêcher pour moi sans les contraintes d’être entouré par 50 autres pêcheurs sur les lieux. Affaire à suivre mais après déjà plusieurs saisons d’hésitation, je pense franchir le pas.

Bilan 2016

Voilà en quelques mots le bilan de mon année 2016, une passion de la pêche aux carnassiers qui prend de plus en plus d'ampleur années après années. Une passion que je partage tout au long de la saison avec de nombreux amis pêcheurs, merci à vous les gars !

Je vais terminer ce bilan par quelques photos de poissons capturés par la famille qui ont eux aussi continuer à pêcher et me supporter. 

Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016
Bilan 2016

En attendant bonne et heureuse année 2017, quelle vous apporte de nombreuses belles journées au bord de l’eau avec ou sans poisson.

Je tiens également à vous remercier pour vos messages, commentaires et témoignages tout au long de l'année, c'est avec un réel plaisir que je les lis et y réponds. Si les récits que j'écris sans aucune prétention chaque année peuvent vous donner des envies et idées au bord de l'eau, je m'en réjouis.

Au plaisir de se croiser au bord de l'eau ou à l'extérieur, je vous donne des nouvelles très bientôt...

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0