Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De nature, je n’ai jamais pris l’habitude de vanter et rabâcher les mérites d’un produit. Et ceux qui me connaissent savent très bien que les nouvelles technologies (leurres, cannes, moulinets, etc…) m’importent moins que de savoir pourquoi je pêche à tel endroit et de telle manière. Pour autant certains de mes choix et notamment dans les leurres sont volontaires et calculés. Je vous propose donc un petit listing explicatif des leurres distribués par le groupe RAPALA que David et moi utilisons .

Commençons par la gamme Scatter et plus précisément les Scatter Rap Shad et Rap Cranck.

David pourrait l’écrire encore mieux que moi, il s’agit de deux Cranckbait de 5 à 7cm qui imitent parfaitement la nage de petits poissons blessés. La forme Scatter pour rappel consiste dans une bavette à la forme arrondie à faire nager un leurre de manière évasive, erratique et agressive sans que le pêcheur change de direction ou de cadence à la canne ou au moulinet. Il suffit juste de récupérer pour que le leurre bouge de lui-même.

Simples d’utilisation, les Scatter Rap Shad et Cranck en 5 et 7cm permettent de balayer beaucoup de terrain sans affûter la méfiance des poissons (aucune bille). David qui pêche beaucoup en power fishing utilise très régulièrement les deux modèles avec réussite lorsqu’il recherche du tout-venant. Que cela soit sur les perches, les brochets ou les black-bass, nous avons eu de très bons résultats. Ils se sont même révélés très prenants sur les brochets malgré la relative « petite » taille des bouchées proposées.

Pour nos eaux, ce sont les couleurs perche (P), écrevisse (DCW) et gardon (ROL ou HSD) qui ont été les plus prenants. Deux leurres à avoir impérativement dans les boîtes et que nous utilisons essentiellement pour pêcher au-dessus des herbiers ou dans des profondeurs inférieures à 2.5m.

Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM

Le BX-Swimmer (12cm), sans aucun doute mon leurre à brochet, il fait partie de mes incontournables et je lui dois de très nombreux poissons.

Articulé, il est doté d’une nage réactive et attractive. Il coule lentement et permet aussi bien de pêcher lentement au-dessus des herbiers qu’en power fishing sur les bordures. Il se lance loin et s’anime comme un swimbait. Sans bille, il est passe partout avec une finition réaliste que j’use abondamment dans les eaux très pêchées ou transparentes.

Quand rien ne va, il s’agit souvent du leurre que je sors pour déclencher une attaque lorsqu’avec des présentations plus volumineuses aucune n’est déclenchée.

Je privilégie surtout les teintes naturelles : Perche (P et YP), ablette (BBH) et gardon (SMT).

Les versions plus petites que sont le BX jointed Minnow (9cm) et BX jointed Shad (6cm) ne sont également à ne pas oublier pour les pêches automnales. Notamment lorsque les brochets tapent sur des proies plus petites, ces derniers m’ont permis de capturer black-bass et perches.

Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM

Malgré les années, l’incontournable et mythique X-Rap est toujours d’actualité.

Je l’utilise exclusivement en 10cm (très peu en taille inférieure : 4, 6 et 8cm). Avec le profil d’un « minnow » il imite parfaitement le fourrage « standard ». Il peut aussi bien être travaillé lentement au moulinet qu’activement et sèchement par des tirées.

Equipé de billes, il complète très bien mes pêches actives du brochet. Il a également l’avantage d’être « suspending » et permet sur des poissons chipoteurs ou suiveurs de faires de longues pauses. Bien souvent c’est au redémarrage que le poisson s’en empare.

Le teaser en plume positionné sur le triple arrière permet également de rajouter un peu de vie et du volume dans la nage. Un très bon leurre qui a longtemps fait parler de lui et qui continuera encore et encore à prendre du poisson.

Ma couleur préférée est celle en photo (S)

Notre sélection RAPALA/STORM

Les Shallow shad rap font partie des « vieilles » formes délaissées aujourd’hui par le jeune public et pourtant…

La bavette cassée n’a pas son équivalent et offre une nage inimitable. J’utilise surtout les 9cm pour travailler les brochets, perches et black-bass dans les endroits de faibles profondeurs, notamment lorsqu’il est question de pêcher sur de l’herbier. Flottant, je me contente de faire des récupérations au moulinet et de relâcher le leurre dès que je commence à taper le couvert végétal. Ainsi il remonte et je peux redémarrer pour passer la zone.

Sans bille, le shallow shad rap décide les poissons les plus éduqués et c’est bien pour cela que j’utilise là aussi surtout des couleurs naturelles. La couleur perche (P) et plus récemment perche soleil (PSL) sont mes deux favorites.

Notre sélection RAPALA/STORM

Le Skitter Pop est quant à lui mon Popper chouchou pour les pêches estivales. En 7cm, il est redoutable et me permet de sélectionner les plus belles perches sur les chasses. S’il arrive de prendre des petites, ce Popper m’a permis de prendre mes plus grosses zébrées en topwater dont une magnifique 48cm.

Le « splash » peut aussi bien être doux que violent en fonction des tirées que l’on imprime. Les animations sont multiples et le « teaser » plume en queue permet de cibler les attaques.

Son petit frère gomoku popper (4cm) est très efficace lorsqu’il s’agit de faire du nombre (moins sélectif) et peut même être employé pour déjouer les gros chevesnes embusqués.

Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM

Dans la série des petits leurres à perche, que j’utilise essentiellement en compétition, j’appelle l’Ultra light Minnow, l’Ultra light Shad et l’Ultra light Cranck.

Trois leurres aux petites dimensions (3 à 6cm selon les modèles) qui sont complémentaires les uns aux autres. Souvent je tourne entre les trois modèles pour trouver lequel convient le mieux. Je les utilise en Stop and Go, en linéaire ou par saccades. Des leurres sauve-bredouille les journées difficiles et que j’emploi pour localiser et leurrer les perches en compétition notamment entre le printemps et le début de l’automne.

Je préfère là aussi les couleurs réalistes « alevins », une question d’habitude. A noter que l’ultra light Minnow m’a également souvent sauvé la mise sur les Aspes surtout lorsqu’ils sont ciblés sur les boules de petits fretins.

Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM

On en parle de moins en moins depuis quelques années mais la gamme « Clackin » marche toujours aussi fort. Souvenez-vous de ce concept de billes en acier enfermées entre deux disques métalliques situés sur le flanc du leurre.

Une sonorité bien particulière et unique qui tranche avec ce que les poissons peuvent habituellement entendre.

Le Clackin’ Minnow fait partie, et je l’admets, des oubliés dans mes boîtes. Pourtant ils furent longtemps en haut de la liste dans mes choix de pêche. Comme souvent, les nouveautés l’ont mis aux oubliettes et pourtant qu’est-ce que ça marche !

Je pratique essentiellement avec la taille 09 et 11cm pour les pêches actives du brochet. Il a les mêmes caractéristiques de pêche que le X-Rap, juste la sonorité diffère. Un leurre qui fonctionne toujours aussi bien.

Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM

Il en est de même pour la version Lipless, le Clackin’Rap que j’utilise en 6, 7 et 8cm.

Un véritable leurre de prospection en power fishing lorsqu’il est question de localiser les perches ou les brochets. Famille de leurre si peu utilisée en France et pourtant si efficace quand il faut aller vite.

L’avantage d’un Lipless est de pêcher à toutes les hauteurs d’eau en fonction de la vitesse de récupération et du temps laissé pour qu’il coule. A animer soit en linéaire assez rapide soit en dents de scie sur la colonne d’eau.

Il m’a valu quelques précieux indices en compétition et quelques très jolis brochets sur les dernières années.

Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM
Notre sélection RAPALA/STORM

Dans la gamme de chez Storm, je vais avouer ne pas tout utiliser contrairement à David qui pêche plus que moi au Cranck-bait. Je ne peux donc pas parler avec efficacité de la collection Arashi ni Gomoku que j’utilise très peu. En revanche, il y’a plusieurs leurres qui font partie de mes choix de prédilection.

Pour le brochet, le Twich Stick est l’un d’eux (au même sens que le X-Rap et du Clackin’minnow). Sans en faire une comparaison précise, on pourrait l’évaluer au célèbre B’Freeze mais en version Storm. Avec ses 10cm et 18gr, il s’agit d’un leurre qui se lance très bien. L’idéal pour les pêches rapides du bord ou embarqué.

Suspending avec des actions « rolling » et « woblling » amplifiées, il m’a permis de prendre beaucoup de brochets. Ce n’est d’ailleurs pas mon président d’AAPPMA qui me contredira pour être tout simplement tombé amoureux de ce leurre. D’autant plus qu’il s’agit d’un leurre très polyvalent et réactif, il pêche presque tout seul.

Notre sélection RAPALA/STORM

Pour l’aspe, deux incontournables font également parler d’eux. Le Gomoku Spin qui malgré sa petite taille 5cm pèse 10gr. Un leurre qui accorde l’avantage - par sa densité – de lancer très loin pour pêcher les veines de courant où elles chassent activement. Or on a tous été confronté avec ce poisson au problème l’été qu’ils chassent exclusivement les alevins. Et il n’est pas toujours facile d’atteindre les bonnes zones avec des leurres de petites tailles.

La palette brasse beaucoup d’eau et permet aux poissons de cibler la proie. Egalement très efficace sur les chasses de perches et attention aux dents des brochets qui n’hésitent pas à sanctionner l’intrus sur son terrain de chasse.

Le So-Run Sinking Pencil est le 2ème leurre que les aficionados de l’Aspe utilisent. Un leurre sub-surface qui se lance également très loin. En octroyant des petits de coups de scion, il nage de façon erratique et planante.

Les flancs sont très attractifs et offrent de nombreux reflets dans l’eau. Les aspes en raffolent surtout lorsque l’on connait le penchant qu’ils ont pour les ablettes !

Notre sélection RAPALA/STORM

Pour terminer, mais ça vous le savez déjà, nous pêchons également avec des leurres à « jigger ». Et encore je dis jigger mais l’utilisation des jiggings raps ou des Gomoku Koika Jig ne se limite pas uniquement à pêcher sous la canne. Ils sont également très prenants en lancer ramener si on applique une animation saccadée.

Deux leurres qui ne fonctionnent pas toute l’année et qui sont à utiliser en complément d’autres pêches et techniques. Cependant, parfois les poissons ne veulent que de ça, dans ces conditions nous en usons cruellement.

Il faut toujours en avoir avec soi ! Que cela soit le sandre, la perche, le brochet, le silure et même le black-bass et l’aspe, tous les carnassiers répondent sur ce type de leurre.

Notre sélection RAPALA/STORM

Voilà l’assortiment des leurres que nous utilisons tout au long de l’année avec efficacité. S’il est à chacun de s’en faire l’expérience, les couleurs sont également fonctions des milieux pêchés. Mais si j’avais un conseil à donner, si vous n’avez qu’une seule couleur à choisir, prenez une base « perche », ainsi vous serez toujours certains de prendre du poisson.

D'autres modèles sont en cours de test, nous attendrons de passer la saison complète avant de donner des conclusions hâtives sur les produits.

A bientôt

Tag(s) : #Matériel

Partager cet article

Repost 0