Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Durant les dernières semaines, je n’ai pas réellement évoqué ici mes pêches « locales » tant elles n’étaient pas exceptionnelles. Du poisson il y’en a eu, à chaque sortie, mais sans jamais réussir à faire une différence notable dans le rendement ou la qualité des poissons touchés. Pour avoir reçu quelques commentaires me faisant part des difficultés actuelles à trouver et ferrer quelques touches, je dois avouer être dans le même élan en confirmant cette tendance. Quand ça ne mord pas, il n’y a pas de recette miracle ! En revanche, il y’a toujours moyen de décider un ou deux poissons en modifiant ses approches.

Pour commencer, j’ai changé radicalement de secteur de pêche pour passer des grands milieux à des secteurs plus restreints et confinés (petites rivières et étangs). Avec moins de volume d’eau, les poissons sont plus concentrés et le pêcheur tombe forcément à un moment ou à un autre sur le nez d’un carnassier actif. En petite rivière, j’ai trouvé les perches très actives dans les boules d’alevins. Pas de gros poissons mais quand il s’agit d’initier un pêcheur débutant ou de passer quelques heures au bord de l’eau, la possibilité de scorer plusieurs dizaines (et même bien plus) de perches est largement jouable. Petits leurres souples, cuillers tournantes ou poissons-nageurs à jerker sont les armes incontournables pour multiplier les contacts. Et parfois la surprise de ferrer un gros chevesne permet d’obtenir une petite montée d’adrénaline.

Doucement mais surement...

Bien que je ne sois pas un fanatique des pêches à la perche, elles m’ont au moins permis de sauver quelques sorties et notamment en coup du soir au sandre où quelques belles zébrées de 35 à 40cm se sont laissées surprendre. Cela dit, je n’ai pas priorisé ce type de pêche qui me gave, il faut le dire, très rapidement. Mes cibles étaient bien les sandres, les brochets et depuis peu les black-bass. J’ai même ferré des silures ainsi où seul le plus petit se laissera prendre. En 20% sur des poissons métrés, la casse est « presque » inévitable.

Doucement mais surement...

Pour le brochet, avec la Suède qui s’est intercalée dans mon planning, je n’ai pas multiplié les sorties ni même cherché à me spécialiser. Il a surtout été question de quelques micros sorties sur des secteurs où ils sont bien représentés. Bien loin de cibler un « spécimen », j’ai mis en priorité la recherche des touches. Tailles des leurres plus petites (10/12cm), pêches peu profondes et proches des bordures etc... m’ont permis de toucher plusieurs poissons à chacune de mes virées. Essentiellement des poissons de 45 à 65cm avec deux poissons plus corrects. Le plus gros a d’ailleurs été pris en recherchant sandres et perches sur les tombants d’un lac de barrage. Une touche violente, un poisson qui n’a pas compris ce qui lui arrivait et qui en moins de 10s s’est retrouvé dans l’épuisette sans avoir combattu. Pour l’anecdote, j’étais explosé de rire de la farce que je venais de lui faire en 20% mais j’ai juste eu le temps de le décrocher dans l’épuisette qu’il m’a rendu l’appareil! Chandelle en prenant appui sur les mailles, rebond sur le boudin du float-tube et retour à l’eau. Si bel et si bien que de farceur je suis devenu le nigaud de ma propre blague. Il s’agissait d’un poisson d’au moins 75cm peut-être 80cm…

Doucement mais surement...

Au sujet des sandres, plusieurs sorties m’ont permis de tester différents secteurs. Sur les nombreuses techniques employées, ce sont les petits leurres souples et leurres à dandiner qui ont été les plus efficaces. Il semblerait que nos amis commencent à se cibler sur les boules de perchettes et alevins de l’année tout en tapant dans les perches un peu plus grosses en chasse. Je les ai donc retrouvés proche des bordures, sur les plages, les premières marches et cassures. Beaucoup de poissons calibrés entre 35 et 50cm avec quelques poissons qui sortent du lot pour un maximum (non mesuré) entre 70 et 75cm. Ce dernier était un poisson attendu tant les « jolis » sandres sont rares depuis l’ouverture !

Doucement mais surement...
Doucement mais surement...

Les pêches tôt le matin et tard le soir ont permis depuis le bord de ferrer quelques sandres, j’ai d’ailleurs perdu un gros poisson dans moins de 60cm de profondeur. Etait-ce un sandre ou une carpe ? Toujours est-il que l’option d’effectuer des pêches courtes et ciblées va être utilisée dans les prochaines semaines. Non seulement à la fraîche la pêche est plus agréable qu’en plein soleil mais j’ai surtout déjà assisté à de formidables frénésies alimentaires.

Doucement mais surement...
Doucement mais surement...
Doucement mais surement...

Depuis peu, je dévie également pour quelques excursions aux black-bass. La fraie a été particulièrement bonne cette année et sur de nombreux étangs, rivières et lacs nous pouvons observer des milliers de jeunes black-bass de quelques centimètres. Les populations semblent se maintenir dans de nombreux secteurs et laissent présager de futures belles pêches. J’ai d’ailleurs vu des bancs entiers de poissons calibrés entre 40 et 50cm ; à l’époque encore en fraie, je ne les avais pas tentés. Désormais, ils vont me voir revenir équipé ! Pour l’instant pas de grosses prises, une 12ainet de poissons entre 30 et 40cm avec un sujet de 40/45cm que je n’ai d’ailleurs pas en photo. Tous capturés à vue au micro jig ou en wackie.

Doucement mais surement...
Doucement mais surement...

Mais la saison ne fait que commencer, je devrais rapidement dans les prochaines semaines et mois à venir vous faire part de photos de black-bass aux tailles plus conséquentes !

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0