Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je ne vais pas dire que cela ne me fait pas plaisir de pouvoir enfin retrouver le bord de l'eau mais il faut avouer que la "forme" reste risible: 3h et max 20km !!!

On a le droit d'aller s'entasser dans les magasins aux quatre coins du département mais pour vos loisirs "solitaires" vous êtes limités à 3h et 20km !! C'est vrai que seul en float-tube sur l'eau à 50km de la maison est d'un plus grand risque qu'à 20km ou que dans un magasin où - finalement - tout le monde touche à tout avant les fêtes de Noël et sans avoir de limites "horaires"!

Passons.... disons qu'il faut savoir se satisfaire de ce que l'on a. Toujours est-il que niveau pêche, 20km c'est finalement bien peu !

L'occasion de me rendre compte que je ne pêche "plus beaucoup" dans ce périmètre depuis des années. Sauf un ou deux postes que je pratique du bord en hiver sur des "petits créneaux", tous mes secteurs de "saison" ne font pas partie de mon "cercle" d'autorisation. 

La chiotte puisqu'avec un météo jusqu'à présent très clémente, les rivières n'ont pas de débit et des eaux  relativement claires. La ballade à la recherche exclusive du sandre ne mérite pas le déplacement, il reste donc nos lacs de barrage mais pas de bol aucun n'est à moins de 27 ou 28km !!

Ma seule option reste d'aller traquer le brochet depuis les bordures.

3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...

Avec des populations "moyennes" sur nos rivières et plans d'eaux locaux (lorsqu'ils n'ont pas été trop pillés), c'est bien la seule option qu'il me reste dans un périmètre restreint sans perdre trop de temps sur la route pour aller pêcher. Et oui le chrono tourne ... vous vous souvenez.... 3h !!

Bottes aux pieds, je sillonne les étangs et rivières les plus productifs en martelant les zones où je sais la présence de brochets. Il faut ensuite attendre le "pic d'activité" pour réussir à déclencher quelques touches et elles ne sont pas simples à déclencher avec ce vent froid qui a plaqué les poissons au fond. En léthargie, nos amis sont peu enclins à fendre la colonne d'eau pour se saisir de nos présentations.

3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...

Les prospections lentes sont en ce moment de rigueur aussi bien dans les leurres utilisés que dans l'approche. J'opte bien souvent pour le duo shad avec un montage Tp palette. Cela me permet de pêcher près du fond lentement tout en rajoutant des éclats avec la palette. Lorsque je veux pêcher plus haut dans la colonne d'eau je préfère l'emploi d'un swimbait ou d'un gros shad de 18 à +20cm sur montage shallow. Dans ces conditions j'ai un leurre volumineux qui évolue lentement au-dessus des poissons, parfois cela fait  également la différence.

En procédant ainsi j'ai pu dernièrement valider une 15aine de brochets calibrés entre 45 et 65cm avec plusieurs individus de 70 à +75cm.  Globalement, les poissons mordent en fin de matinée jusqu'à 15h puis les touches deviennent moins nombreuses. En soit, rien de nouveau, il s'agit des heures où l'eau est la plus chaude dans la journée.

Avant le front froid, j'ai même pu assister à des euphories où plusieurs poissons chassaient en même temps sur un périmètre restreint. Par contre, ils restaient très sélectifs avec la capture parfois que de un ou deux individus au travers le remue-ménage. Avec des boules de blancs parfois très denses, il est difficile de les orienter sur nos présentations d'autant que le secteur était peu profond et qu'il fallait pêcher assez vite pour ne pas gratter le fond. Je pense que les poissons n'avaient pas le temps de se décider, sauf à passer devant son nez, il ne se déplaçait pas de plusieurs mètres pour venir prendre mes présentations. Dommage car dans le tas et au vu de la dimension des remous, il y'avait 2 ou 3 poissons que j'aurai bien aimé voir au bout de la canne.

Il n'y a que sur une sortie - à l'aide d'un gros jerk (Buster pour ne pas le citer) - que j'ai réussi à multiplier les contacts où je ne voyais "presque" rien auparavant.  Par contre, les brochets avaient tendance à prendre sur le dernier mètre à raz de la bordure. Avec la puissance de la canne, la violence du premier démarrage, les sauts et autres cabrioles, je n'ai malheureusement réussi à mettre qu'un poisson sur 3 au sec. Dommage puisque sans cela je passais de 6 ou 7 brochets à +15 sur ma session.

3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...
3h top chrono et 20km...

Quelques grosses perches de +30 à 40cm sont également venues boulotter mes présentations destinées aux brochets.

Dommage que le jour où j'ai pris la plus grosse (40cm) je n'avais pas prévu une canne plus fine en complément de mon équipement brochet. J'étais sur le banc en chasse et je pouvais facilement en prendre 2 ou 3 autres de plus. Il aurait fallu diminuer la taille du leurre (ici un shad de 15cm) et pêcher plus finement pour les leurrer. Au contraire, j'ai  multiplié les ferrages dans le vide et les contacts sans réussir à valider les suivantes ...

Allez on croise les doigts pour le 15 décembre dans l'espoir de retrouver les sandres en verticale!!!!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :