Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après des vacances presque 100% pêche et notamment au sandre, j'ai repris le boulot fatigué physiquement mais revigoré mentalement. J'en avais vraiment besoin pour écouler toutes mes pensées. Pour autant, je gardais à l'esprit deux énormes sandres décrochés. Faire du nombre c'est bien mais les occasions de ferrer des géants aux leurres ne sont pas si régulières, j'avais loupé le créneau de reprendre un énième sandre de +90cm.

Les gros sandres ont toujours été en moi un but à atteindre. J'ai eu l'occasion de prendre toutes les tailles de 80 à 101cm (80-81-82....94-95...101) avec parfois plusieurs poissons par taille mais on ne s'en lasse pas. Les gros sandres sont des guerriers, des dinosaures, croiser le chemin d'un + 80cm est toujours un grand plaisir puis à partir de 90cm cela devient une autre dimension puis chaque centimètre compte ! 

Tout s'est débloqué un soir...

Fin juillet, sur un coup du soir j'avais réussi depuis le bord à prendre un très joli poisson et avec la reprise du travail dans les pattes c'est sur un coup de tête que j'ai appelé à la débauche mon père.

Moi: Tu fais quoi ce soir ?

Lui: Rien

Moi: On fait un coup du soir ?

Lui: Allez !

Tout a commencé ainsi, une série que je ne suis pas prête d'oublier. 

Tout s'est débloqué un soir...
Tout s'est débloqué un soir...

On arrive tranquillement au bord de l'eau et on commence à arpenter les berges le long d'une cassure où les sandres montent chasser. Rapidement je ferre un gros poisson que je décroche sans en connaître la nature. On prospecte méticuleusement chaque recoin et le père finit par être attelé à son tour avec un gros poisson qu'il perdra également. Au vu du combat et de la suite des évènements, nous venions de perdre chacun notre tour un gros sandre !

C'est finalement en me décalant sur une zone rocheuse que je vais me faire arracher la canne des mains. Je pense à un brochet mais une grosse dorsale transperce la surface. J'appelle le père pour qu'il me ramène l'épuisette, il s'agit d'un poisson entre 85 et 90cm. Le leurre est fond de gorge, j'ai le temps de le travailler. Le père arrive, je suis déjà descendu en contrebas pour le ramener à l'épuisette. Je force le poisson à revenir vers moi, le sandre blanchit et rentre dans l'épuisette que je tiens à bout de bras sans pouvoir la lever. Le poisson secoue la tête, éjecte le leurre et reste en surface immobile dans l'épuisette. En déséquilibre je n'arrive pas dans un premier temps à lever l'épuisette et au moment où j'y arrive le sandre sort la tête des mailles. En levant je fais bascule et le rejette involontairement sans faire de photos....

Tant-pis, ce n'était pas un record mais un joli poisson qui méritait un cliché ou deux.

Le père retourne en arrière sur ses pas pour insister où on a perdu les premiers gros poissons. Quelques minutes plus tard j'entends une voix m'appelée et un bonhomme me faire des gestes, il est attelé à ce qu'il m'annonce d'abord être un sandre de 80cm. Effectivement, lorsque je le rejoins, je l'aperçois en surface, c'est un beau poisson mais quand je le louche dans les mailles et que je vois cette grosse tête j'annonce directement que c'est bien plus gros que ce qu'il pense.

Nous nous en rendrons compte en le posant sur l'herbe, c'est un très gros et j'annonce 95cm. Râté, 93cm mais il vient d'exploser de 9cm son précédent record !

Tout s'est débloqué un soir...

Avec deux gros sandres, la soirée est gagnée et alors que le brun tombe, je relance où le père vient de valider son poisson et me voilà aussitôt en prise avec un autre gros sandre. Ils sont là, entassés sur une petite marche et je valide un superbe 86cm. 

Tout s'est débloqué un soir...

Dans les minutes qui suivront je vais retoucher un autre gros sandre que je vais décrocher. La soirée à ne pas louper pour trouver des "géants" de l'espèce. Les poissons mordaient sur des petites bouchées animées vivement près du fond par des petits sauts de puce.

Avec plus de 20ans de pêche au sandre, je sais que les créneaux où les gros mordent sont trop peu nombreux et que lorsqu'ils ont décidé de mordre il faut se débrouiller pour se rendre disponible pour y retourner rapidement et en profiter. Croyez-moi, ce n'était que le début...

Tout s'est débloqué un soir...

Sans lister toutes les virées réalisées, j'en retiens deux. La première où dès le 4ème ou 5ème lancer de la soirée j'ai ferré un énorme sandre. Un poisson qui m'a mis une misère pas possible et qui déjà représentait un "géant" de l'espèce avec ses 95cm.

En le photographiant et en le relâchant, j'étais persuadé avoir mon "big sandre" de l'année. 95cm ça commence à parler et on commencer à rentrer dans des tailles peu communes.

Tout s'est débloqué un soir...
Tout s'est débloqué un soir...

Mais quelques jours plus tard, j'y suis retourné !

Un ami au courant de nos virées régulières avec de gros poissons devaient me rejoindre mais s'était désisté au dernier moment pour d'autres problématiques. Ce coup du soir là a été compliqué avec aucune touche sur les postes normalement occupés. Si bien qu'après plus d'une heure de pêche, je faisais demi tour pour repasser quelques lancers sur les postes clés. Mon pote m'appelle par curiosité et je lui annonce la couleur, ce soir, il y'a rien ! On discute quelques instants puis on raccroche.

Sur un énième lancer, je prends une touche de l'espace près de la bordure. C'est simple, il y'a 70/80cm de profondeur, j'ai vu la vague se jeter sur mon leurre approchant de la bordure. Au ferrage, je me dis merde un brochet mais quand le poisson se retourne j'aperçois une énorme dorsale et une queue démesurée battre la surface....

Le poisson reprend le large sur des coups de tête rageurs et va me mettre 15 à 20m de tresse dans la vue au premier démarrage. Le cœur bat à 100km/h, dans ma tête je sais que j'ai au moins 95cm et qu'il s'agit d'un poisson à ne surtout pas louper. Tout en force, j'arrive à travailler ce gros sandre, il va rester quelques instants à tourner en rond à 7 ou 8m de moi avant de me reprendre +20m de tresse sur un gros démarrage. Ce combat est fou et je serre les fesses en 25%...

Finalement, en douceur j'arrive à le rabattre et l'amener devant moi droit vers l'épuisette. Je trempe les chaussures pour l'emmailloté au premier passage. Il est énorme et je sais sans même l'avoir mesuré que j'ai mon 3ème sandre métré !!!!

Tout s'est débloqué un soir...

Je suis comme un fou, je tremble et dire que quelques minutes auparavant j'annonçais que la soirée était minable!!!

Une petite vidéo de l'épuisette remplit par cet énorme sandre est immédiatement envoyée à mon ami avec qui je venais de raccrocher. Autant dire qu'il n'a pas mis longtemps à rappeler en m'insultant de tous les noms ^^.

Verdict 100cm pile poil.

Tout s'est débloqué un soir...
Tout s'est débloqué un soir...

Une taille de sandre que je ne pensais pas revoir de ma vie de pêcheur (bien que je sois encore jeune).

Dans le passé, j'ai eu la chance de prendre 101 et 100cm mais se sont des dimensions qui restent rares et surtout au leurre. Alors prendre un 3ème sandre métré je ne m'y attendais pas et c'est avec honneur et respect que je vais le manipuler à minimum pour le relâcher le plus rapidement possible.

Croyez-moi ou non, mais je n'avais ensuite plus envie de pêcher. J'avais juste et avec toute simplicité envie de profiter du moment et de rentrer. Bon, l'histoire veut que j'ai relancé quelques coups sur la zone et que j'ai repiqué un poisson de certainement 85cm qui se décrochera en surface. Etonnamment, cette décroche ne m'a même pas atteint !

Tag(s) : #Session
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :