Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernier week-end avant le départ pour les grands lacs !

 

Samedi : 06 novembre 2010

 

Après un bref apéro vendredi soir, le rendez vous était pris avec Walter, Alain, Eric et son fils pour une sortie pêche à la recherche des sandres !! Autant dire que toute la troupe était motivée.

 

Après le temps de route et l’arrêt à la Boulangerie devenu obligatoire, nous arrivons sur les lieux du jour !

 

  7-copie-1

 

Moi, Alain, Walter et David en float tube contre Eric et son fils en bateau !

 

 

23

 

 

Le niveau pour la saison, en comparaison à d'autres sites, est haut. Le point négatif reste la température de l'eau, très fraîche suite au refroidissement des derniers jours. Une pêche qui s'annonce difficile et axée sur une recherche des boules de poissons fourrages ! Sans aucune concertation, nous obtons tous individuellement pour des techniques à la verticale.

 

Les choses commencent plutôt bien puisque dès ma première dérive en verticale, je capture un sandre tout juste maillé (40/45cm).

 

 13

 

David sur le poste suivant décolle également un sandre, un vrai celui là :

 

 5

 

De leur côté Alain et Walter capturent quelques perches sur un tombant rocheux alors que je ferre mon second poisson, un brochet de + ou – 55cm qui se décroche sur une pseudo chandelle. Le tout en 30mn !!!

 

Autant dire que la pêche démarre en fanfare !

 

Sur les dérives suivantes, nous tombons sur un banc de perches, plusieurs petits sujets de 15/25cm montent alors successivvement au float tube!

Les premiers tests de prototypes sont d'ailleurs assez concluants !

 

7

 

Alors qu’Eric cherche désespérément la mise à l’eau, avec Walter nous entamons une dérive sur un magnifique arbre noyée. Nous pêchons alors tous deux en verticale dans l'entrelacs de branches jusqu'a ce que je ressente une grosse secousse. Après un ferrage énergique, rien ne bouge. Pour moi il ne se fait aucun doute que je suis tanké, malheureusement et heureusement non !!!

La canne annonce alors une descente verticale sous une courbure très prononcée vers les abysses de l'arbre.

 

Je regarde alors mon duo :

 

 

«  Walter, j’ai un gros problème, big fish !! »

 

J’arrive à reprendre 1m de fil mais le scénario se répète à l’identique, le poisson me reprend 1m sans que je puisse réagir.

Alors que Walter se précipite pour me venir en aide, je sens le fil qui frotte énergiquement contre les branches.

 

Plus qu’une seule solution ! plonger entièrement la canne dans l’eau pour tenter de pomper le poisson par en-dessous. Je déplace alors une grosse masse sans vraiment ressentir un brin de vie !! A la lisière de l’arbre, je commence à monter d'autorité la « chose » en surface !

 

On aperçoit alors la bête, une très très grosse carpe !!!!

 

A la vue de la lumière, le poisson sonde en force dans l’arbre. Sans donner de fil, je bloque le frein avec ma paume de main pour faire opposition. 

Le combat est définitivement lancé, une seule phrase sort de ma bouche:

  

« Walter, je suis dans la Merde !! » 

  

Avec une canne puissante, je n'aurais eu aucune crainte sur la suite du combat mais là je suis sur une canne light 2-8gr avec une tresse de 12% et un bas de fluoro en 26%. En gros mes chances de la sortir sont minimes surtout que le poisson ne pense qu'à une chose: L'ARBRE.

 

S'engage alors une lutte puissante avec pour unique objectif : sortir de ce bordel.

 

Pendant un quart d'heure, le combat stationne à proximité immédiate de l'arbre. A chaque démarrage de la carpe, je fais opposition d’autorité en rendant un minimum de fil.

La canne est mise à rude épreuve, je suis alors continuellement sur le qui-vive pour éviter la rupture !

 

Par bonheur, la mémère finit par céder et prendre le large pour un combat toujours aussi intense mais nerveusement moins stressant.

 

Sur la berge opposée, Eric et son fils tout juste arrivé, contemple la scène.

 

Eric:

« Je ne comprenais pas, tu palmais en arrière pour finalement toujours revenir à ton point de départ !"

  

Au final après un combat mémorable j’ai réussi à traîner la carpe sur la berge opposée pour l'échouer.

 

 1011100 3225100 3231

100 3227Sans titre

 

 

Estimation 17/20kg !!!

 

Sur ce combat, j’ai vraiment (désolé de l'expression) serré les fesses. Puisqu'à tout moment sur une inatention j'aurais pu tout casser !!!

Autant dire que j'ai mis le matos à rude épreuve en répondant autoritairement face à cette mémère. J'ai su donner du fil au bon moment alors que j'étais à la limite de la rupture. Heureusement qu'elle est sortie de l'arbre sans jamais pouvoir y retourner !!!! 

 

 

Toujours est-il que pendant ce temps là, Eric et son fils ont pu mettre à l'eau.

 

Après ces émotions, le groupe est alors au complet:

 

 

8 

 

Malheureusement les prédictions d'une pêche difficile sont revenues à la surface. Mise à part un joli brochet de 80cm qui est monté sur le leurre de Walter. De 11 à 17h, nous ne verrons rien d’autres qu’un petit sandre et une vingtaine de perches !

 

Cela reste néanmoins une très bonne sortie puisque malgré les conditions de pêche difficiles et des poissons pas mordeurs, ce type de journée reste un apprentissage avec une remise en question continuelle. 

  

Au passage merci au Taxi (sur toute la journée avec Alain nous nous sommes reposés ^^):

 

1

 

 

 

En témoignage de cette superbe journée, ce joli sourire d'un futur "grand pêcheur", on l'espère:

 

4

 


 

 

Dimanche 7 novembre 2010 :

 

Alors que je passe ma matinée au sport, David et Walter partent ensemble à l’assaut des sandres !!

D’après le récit de David, journée de pêche très compliquée. Des poissons concentrés en boule et pas enclin à mordre.

 

Mise à part des perches et quelques petits sandres rien de fameux pour eux deux..

 

De mon côté, je suis allé trois petites heures en rivière en float tube ! La pluie de la nuit ayant troublée l’eau j’osais espérer que les sandres auraient répondu présents.

 

Finalement même sanction que David et Walter, des perches et des petits sandres mais pas de Vrai sandre !!!.

 

12

 

 

Le prochain week-end est composé de quatre jours, quatres jours au bord de l'eau sur les immensités qui nous avaient accueillies cet été.

 

Il est certains que nous avons peu de chance de faire mieux que notre précédent séjour, néanmoins au vu de l'époque à laquelle nous y allons, on ose espérer tomber sur du gros poissons !!!

Partager cet article

Repost 0