Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce mois de Janvier se révèle bien plus compliqué que prévu !

L’arrivée des températures hivernales a considérablement refroidie et éclaircie les eaux. Si le mois de décembre avait permis de pratiquer des pêches linéaires et verticales « lights » avec beaucoup de succès chez les percidés, il faut avouer que depuis 15jours les résultats sont à la baisse.

Déjà qu’à l’origine les touches étaient très discrètes avec un ratio d’un à deux poissons pour 5 tapes, à l’heure actuelle, on se bat pour prendre au moins une « pétée ».

Tout à basculer à la mi-janvier avec les premières températures négatives, période à laquelle toutes les dérives sur les postes connus « productifs » n’engendraient plus aucune touche !!!

Sorte de petite piqûre qui informe que la pêche va être compliquée !

Dans un premier temps, nous avons commencé à chercher des postes plus profonds (profondeur de 9 à 13m en lac, en rivière sur le lit…), nous y sommes passés avec des couleurs qui tranchaient, d’autres plus « passe partout » sans réel succès. Sur les concentrations de poissons observables au sondeur, nous avons baigné les zones d’attractants, insisté … pour pas grand chose hors mis quelques bouts de perches et sandrillons !

34

Le seul paramètre inchangé était le grammage ! Nous étions tous restés sur des pêches lights d’1gr/m : 4m=4gr, 10m= 10gr…

Effectivement les résultats depuis plusieurs mois étaient ainsi très concluants avec des sessions à 15/20 voir 40poissons par pêcheur ! L’idée a donc été d’inverser la donne en plombant volontairement trop !

Le but était de vraiment tenir le fond au maximum et de passer d’une nage planante à une nage très raide, très verticale du leurre !

Au bout de quelques heures à tourner en rond sur des pêches « lights », dès les premières dérives « lourdes », les touches furent plus nombreuses et plus appuyées!

21

En faite il faut s’imaginer qu’un leurre, qu’il soit en linéaire ou verticale, s’il est plombé légèrement va planer de manière naturelle. La moindre sollicitation du pêcheur ou le simple fait de garder une tension au fil va finalement soutenir le montage et lui donner la tendance de se décoller et d’avancer.

Alors qu’en plombant lourdement, 14gr dans 5m de fond par exemple, le simple fait de garder une tension ne va pas suffire à animer le leurre. Une tirée de plus ou moins grande amplitude sera nécessaire pour décoller le montage du fond auquel il est aimanté. Cette attirance lui voudra une nage beaucoup plus saccadée, plus agressive et surtout très verticale !

P1000009

Cette nuance a permis en verticale et linéaire, mais également sur des pêches au plomb palette, de taper pas mal de poissons dans des conditions difficiles. Le fait de taper et prendre plus souvent contact avec le fond ont déclenché les touches !

Malheureusement tous les plus beaux poissons (notamment des jolis sandres) ont été décrochés. Les touches restent très fines et les poissons souvent piqués à raz de la gueule par le triple voleur, signe d’une activité au ralentie ! Dans ces configurations, un coup de tête ou un ferrage mal anticipé ne pardonne pas.

Malgré la volonté de pêcher avec des leurres souples de tailles 4 à 6’’, la moyenne des captures restent très faibles avec une petite dizaine de sandres de 30 à 50cm, autant de perches de 25/30cm et 3 brochets de 45 à 65cm sur les trois dernières sorties !

Paradoxalement, le plus beau sandre (45/50cm) a été pris sur un LS 3’’, allez comprendre ?

P1000015

PS : Le petit redoux de cette semaine devrait inciter quelques poissons à chasser, les pauses midis promettent!

Conditions-difficiles 3737

 

 

Partager cet article

Repost 0