Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 27/10/13 – Manche 2 :

 

Une dernière manche pleine de suspens s’annonçait. Avec les résultats de la veille, toute la pêche allait changer entre les pêcheurs n’ayant plus aucun enjeu (libérer) et ceux pour qui tout était encore jouable. Des calculs stratégiques étaient nécessaires pour espérer garder le bon filon et rester dans la course.

 

Si David ne pouvait plus revenir au général, personnellement j’étais condamné à l’exploit (faire 1er, 2 ou 3ème). Un exploit qui supposait également que nos deux amis François Cesbron et Alain Duverger n’améliorent par leurs dates respectives.

 

Le pari était fou, je n’y croyais pas moi-même puisque les pêcheurs « sauvées » et qui n’avaient plus rien à jouer allaient pêcher différemment. En effet, il n’était plus question pour eux de scorer les perches pour assurer des points mais de pêcher les brochets et s’amuser.

 

La population y est conséquente et on ne pouvait pas dire qu’ils aient été très coopératifs le samedi. Cela dit en ce dimanche, le temps a changé. La tempête s’est installée et le vent balayait la gravière, formant ainsi un courant au-dessus des herbiers. Les brochets risquaient d’être chaud bouillants et tout portait à croire qu’il y’allait avoir de nombreuses captures.

 

En résumé, si je voulais faire podium, j’étais obligé de mettre en application la même stratégie que les collègues. L’idée étant d’au moins tenter de « rivaliser ». La veille, l’ensemble de mes brochets avaient été leurrés sur des shads à palette 5 pouces de couleur sombre. En conséquence, dès le démarrage ; deux cannes étaient montées ainsi avec une 3ème (en secours) à la perche.

 

Au niveau des postes, malgré la pression de pêche du samedi, j’avais décidé dès le démarrage de foncer sur ma baie abritée qui m’avait rapporté des touches la veille (gros brochets décrochés, poissons non maillés et perches). Elle fait grosso modo 1ha, la profondeur varie entre 1 et 2.5m, des herbiers prolifèrent à l’entrée, au milieu et sur toute une berge des arbres noyés sont coulés. Tout était là pour abriter de nombreux brochets et le vent poussait dans ce sens ! J’espérais y trouver des poissons à l’abri.

 

Mais ça, c’était sur le papier...

 

Au top départ, profitant de mon avance sur les autres compétiteurs, je déroge rapidement à ma stratégie pour balayer la pleine eau en entrée de baie. Un courant c’est formé avec peut-être des poissons blancs rabattus et des brochets en chasse.

 

Je ne pourrais malheureusement peaufiner cette thèse que quelques lancers, les compétiteurs arrivant en nombre, j’ai rapidement repris ma ligne de conduite. Commence alors la prospection des postes de la veille où j’ai perdu les deux gros brochets, rien !

 

Je m’enfonce dans un arbre noyé où de nombreuses perches étaient présentes samedi, rien non plus. La raison est toute simple, un brochet a pris la possession des lieux.

 

Alors que je prospecte méticuleusement en verticale branche par branche, je prends une violente coupe. Ma 2ème canne est prête,  je redescends un shad monté sur texan palette, deux animations et je suis attelé. Le poisson monte au float-tube, se présente à l’épuisette et y rentre (59.5cm) ! Yessss !!

 

Le moral est au plus haut mais il va ensuite vite redescendre. Au pied d’un herbier je me fais tanker par un gros brochet, le ferrage est ferme et le poisson prend du fil. La Crucial MH Spinning est cintrée mais contre facilement les démarrages. Le poisson monte au float-tube (+90cm), ouvre une large gueule et expulse le leurre avec une facilité déconcertante.

 

Un grand moment de solitude s’installe : 3 gros poissons de perdus en 2 jours ! Au loin un compétiteur fait mesurer 2 brochets, un autre capture également un beau poisson à l’entrée de la baie, je m’en veux et j’en suis malade ! D’autant plus que quelques minutes plus tard, je me reprends deux grosses touches furtives sur les herbiers et que je décroche le poisson au bout de quelques secondes : 70cm !

 

Je n’ai pas l’impression d’avoir fait d’erreurs lors des ferrages ni pendant le combat, c’est le jeu et il reste encore plusieurs heures de pêche. Bien que le goût soit amer, il faut oublier !

 

Je reprends la direction de mon arbre à perche et commence une prospection au shad à palette dans l’hypothétique présence d’un nouveau brochet. Le choix est bon, grosse cartouche à la sortie des branches, le ferrage est appuyé et le poisson est une nouvelle fois bien proportionné.

 

Mais le combat n’est pas à mon avantage, le brochet ne pense qu’à une chose : re-rentrer dans son arbre, chose qu’il arrive à faire. Pendant plusieurs instants, je pense le poisson perdu mais je finis par l’extraire et le hisser à l’épuisette.

1

Un cri de soulagement transperce le secteur, le poisson affiche 79.7cm. Les moments de colère sont remplacés par de la détermination, tout est encore jouable.

 

Reconcentrer et relancer dans la course, j’essaye de gratter les perches pour gagner quelques points. Dans la foulée, une zébrée de 25.7cm monte au vivier, tout va pour le mieux ! J’ai une perche d’avance sur les autres compétiteurs, je décide de stopper ma recherche des brochets pour m’assurer un quota grâce aux zébrées.

 

2

 

C’est alors que David vient à mon aide et m’emmène sur son spot à perches de la veille.  En une dizaine de minutes, je boucle mon quota avec 3 perches supplémentaires (merci frangin).

Il reste 3h de pêche, je peux me consacrer uniquement à la traque des brochets. Les postes défilent, je croise plusieurs compétiteurs qui sont au même stade que moi, le classement va être serré !

 

Sur l’eau, nous nous charrions, on se surveille et selon radio pêche, je suis classé 3 ou 4ème ! Plusieurs compétiteurs ont un cumul de poissons supérieurs de quelques centimètres, je décide d’éliminer mes deux plus petites perches (20.1  et 22.8cm en gardant une 25.7 et 27.3cm) par deux plus grosses pour reprendre l’avantage.

 

A 1h de la fin, je tombe sur un banc de perches et enchaîne plusieurs poissons maillés dont deux corrects à 24.3 et 23.3cm. Objectif atteint, j’assure provisoirement les 2 ou 3èmes places !

Je tente alors le tout pour le tout en me remettant au brochet. Une prise me permettrait de reprendre l’avantage !

 

Je commence alors à alterner les postes libres en peignant herbiers et arbres  noyés. Ma délivrance surviendra à la dernière demi-heure avec une grosse touche en pleine eau. Le poisson est maillé, j’essaye d’écourter le combat en évitant une décroche et mon 3ème brochet rentre à l’épuisette (60.0cm). Les nerfs lâchent, ma joie explose, je sais que ce poisson m’assure le podium dans le cas d’une capture de dernières minutes.

 

A 14h, la manche est officiellement terminée. Je suis 1er et ce qui me paraissait être un pari fou est atteint ! Beaucoup me l’avait annoncé et m’ont encouragé dans ce sens, je ne voulais y croire, merci les gars !

 

De son côté, David sauvera sa journée en prenant 4 perches (22.0, 24.9, 27.6 et 27.0cm) alors que Jean-Michel en fera mesurer une de 29.5cm.

 

Sur cette 2nde manche, 28 brochets (max à 95.5cm) et 39 perches (max à 31.5cm) seront mesurés. David terminera 15ème, Jean-Michel 20ème et moi 1er avec 2765pts poissons au côté de deux amis : Edouard SCHMIT et Sébastien MACOUIN.

 

3

Les collègues du club ont également bien carburé (Frédéric Durin termine 4ème et Théau Fruchet 13ème) et permettent de remporter dans la foulée le classement club : très belle journée.

 

Le suspens de la saison 2013 en région Nord aura été amené jusqu’au bout ! Les compétiteurs se sont battus jusqu’à la dernière minute et si ce soir il y’a de nombreux déçus, l’ambiance est restée festive et joyeuse au sein de ce groupe « Nord ». Des liens d’amitiés se sont noués et les revanches sont prises pour 2014 !

 

Ces trois dernières dates signent le « hold-up » de fin de saison. Il s’agit pour ma part d’une année chaotique et irrégulière où d’autres pêcheurs plus réguliers méritaient autant de rentrer dans le top 7.

 

Bravo à l’ensemble des compétiteurs et rendez-vous désormais le 10 novembre pour la finale « float-tube » où nous y participerons pour le titre du meilleur club (John, moi, David, Romain et Frédéric) et également à titre individuel (John, Romain et moi)

 

Les 7 qualifiés de la zone NORD sont les suivants :

 

-           John RIVASSEAU : 4pts

-          Sébastien MACOUIN : 6pts

-          Baptiste DUPONT : 8pts

-          Philippe BENOIST : 8.5pts

-          Julien HIMBERT : 9pts

-          Sylvain BERLAND : 10pts

-          Romain ARDOUIN : 10pts

 

Prochain épisode en finale…

 

Merci à RAPALA, SHIMANO et VMC pour leurs soutiens tout au long de cette saison.

Tag(s) : #Compétition

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :