Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps est actuellement à la verticale et ce n’est pas en ces vacances de noël que nous allions louper le coche !

1

 

Malgré des conditions variables, des rivières hautes et des lacs « chocolats » ; nos objectifs étaient simples et fixes : défoncer du sandre !

 

Pour cela tout a été préparé à l’aide des résultats de nos précédentes sessions. Animations, grammages et souples étant déjà figés ; ce qui nous octroyait une petite longueur d’avance ; il n’y avait plus qu’à mettre en application.

 


 Mercredi 26/12 :

 

Après deux jours festifs, accompagné de l’ami Eric ; nous prenons la direction d’un lac où les poissons semblent à semi-réveillés !

 

Si la précédente sortie nous avait rapporté quelques sandres et une mama perche, l’idée du jour était d’éviter de multiplier la pression de pêche en retournant sur la même zone. Au risque de se casser le nez, nous avions décidé de mettre à l’eau sur un secteur encore non sollicité.

 

On savait que la pêche était figée sur un type d’animation (lente et très courte) et sur des tailles réduites de leurre-souple (taille 3’’). Si la verticale rapportait du poisson sur les structures typées (falaises, cassures rocheuses) ; la diagonale pouvait également ramasser une poignée de tapes sur des dérives plus rapides dans des secteurs dirons-nous plus étendus (plages…).

 

Tout en sachant que si les teintes des leurres souples n’avaient pas été significative, la « grande » règle consistait à plomber assez légèrement (1gr/m) et surtout être concentré !

 

Concentration, un bien grand mot qui fait toute la pêche : une prise ou un loupé !

 

Les touches étant très discrètes (de manière très « imagé », vous pêchez en 7gr et avez l’impression d’en avoir 12 : c’est une touche !!), le pêcheur doit réagir à la moindre anomalie dans la tension de la ligne. Sans être attentif, le poisson est tout simplement loupé.

Ce qui reste tout de même assez choquant, puisqu’une fois ferré les poissons sont quand même pris pleine gueule !

 

Bref, nous entamons la session sur les postes habituellement productifs en vain ! Les poissons sont peu nombreux, les tapes inferrables… nous perdons 1h30 de notre temps à les séduire.  Il aura fallu chercher d’autres zones alentours plus profondes (5/8m) pour monter les premiers sujets (perches de 25/30 et sandres de 40/50cm).

 

A force d’alterner les postes et les structures, les poissons finissent par être clairement localisés et nous enchaînons les touches pour terminer la journée avec 11 poissons au bateau.

1211

 

Eric, de son côté, touchera également plusieurs poissons dont ce joli sandre:

10

 

La grande constante du jour : il faut de la roche !


Vendredi 28/12 :

 

Cette fois-ci accompagné d’Alain et Walter, nous retournons en lac sur un 3ème secteur (tant qu’à faire !!) où pour l’occasion, nous accueillons Mickaël CADU (expatrié Toulousain en vacances dans la région).

 

Fort de l’expérience de mercredi, nous reprenons les mêmes bases : pêches lentes, animations courtes et berges rocheuses.

 

Malheureusement, les poissons tardent à venir et les touches sont relativement rares. Nous trouverons ici et là quelques rares perches mais pas les sandres !

  

En conséquence, nous nous dispatcherons naturellement sur le lac : David et Micka sur une berge rocheuse ; Alain et Walter sur un autre poste connu et moi sur une zone habituellement abrité par des gros sandres en hiver.

 

Si les perches ont finit par être localisées par les gars (poissons de 25/35cm), de mon côté, c’est en insistant sur la zone à sandre que je finirais par prendre deux tapes à réveiller les morts. Sans nul doute des beaux sandres qui  - malgré la violence des attaques - ne seront pas ferrés !

  

Ce n’est qu’à la pause midi que le compteur sera débloqué (sale bête) !

15

 

La pêche de l’après-midi sera plus délicate avec des perches moins joueuses et un gros sandre de perdu par une grossière erreur de ma part (nœud de tête plombée mal fait). Si ici et là quelques perches seront capturées par les gars, se sera pour moi une longue traversée du désert jusqu’en fin de journée sur le poste à gros sandre.

 

J’y enchaînerais trois poissons : deux sandres (35 et 60/65) et une belle perche de 38cm.

1614

 

Globalement, malgré un gros trou sans touche à la reprise après manger,  cela reste une très bonne journée avec une 20aine de poissons au tapis (3 sandres et le reste en perche).


Samedi 29/12 :

 

Nouvelle journée de pêche en compagnie de nos amis du 49 avec pour destination le plus beau fleuve sauvage de France en float-tube !

 

N’ayez crainte ; nous ne nous sommes pas engagés dans la Loire en crue mais dans ces calmes où les poissons aiment rentrer en hiver par niveaux hauts…

2

 

Une première dans ces conditions et un gros coup de chance de tomber pile sur le bon timing ! Si au départ nous ne prenions que des petits brochets (45cm) dans les herbiers noyés, nous sommes arrivés sur une remontée de sandres !

 2017

Des poissons taillés pour le courant ; en chasse dans les blancs rassemblés dans 1 à 3m de fond, autant vous dire ça déménage et ça ne fait pas semblant !519

 

Pêche en linéaire et animation agressive ont fait le boulot. Nous avons pris des tapes violentes, sans gâchis et avec des leurres gobés !

186

 

Bilan des courses 18 sandres calibrés entre 55 et 66cm en 1h30 dont un triplé ! Nous rajouterons également quelques brochets (7 ou 8 en tout) et des perches (8 ou 9 de 25 à 35/40cm).

487926.jpg

 

En résumé, juste une journée de malade ! Dommage que François perd un gros silure, cela aurait pu compléter le tableau !


Dimanche 30/12 :

Nouvelle sortie avec Alain, Walter, Eric, Christopher et Pascal en lac avec pour mission : gros sandre.

Malheureusement les sites se ressemblent mais ne fonctionnent pas de la même manière et en voulant mettre en application les conclusions des précédentes journées sur les autres lacs, nous nous sommes cassés les dents !

 

L’eau était trouble avec des poissons en suspension. On a alterné tous les types de postes et nous n’avons pas trouvé la solution.

27.jpg

 

Si Alain réussira à prendre un joli sandre en verticale, nous sauverons notre journée sur une longue dérive (une plage) où nous toucherons 3 sandrillons et 3 perches.

21

 

L’unique endroit où nous séduirons des carnassiers puisque nous ne reverrons rien d’autres de la journée (même sur cette dérive !). Même scénario pour les collègues et pêcheurs présents.

Bref, petite journée noire et assez déconcertante au vu des échos parfois présents en grand nombre !


Lundi 31/12 :

L’ultime jour de l’année, la journée de l’espoir ou de la dernière chance…

 

Nous la passerons en famille puisque l’équipe sera composée du trio HIMBERT avec un petit retour en lac sur les zones localisées comme productives.

 

L’idée est simple : se faire plaisir.

 

Tout comme le mercredi 26 avec Eric (sélection du même secteur), les postes connus ne donneront rien ! Il aura fallu battre du secteur et insister sur des zones précises pour aligner plusieurs touches successives.

2223

 

Les animations restaient lentes et courtes avec des grammages légers (1gr/m). Malheureusement, faute de localiser les perches ; nous toucherons beaucoup moins de poissons que les précédentes sessions.

2425

 

Mais pour la dernière journée 2012, nous ne nous plaindrons pas : 5 sandres (45 à 55cm) et 4 perches (25/30cm) !

28


Rendez-vous maintenant en 2013.

 

Dans l’attente bonne année et pleins de poissons…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :