Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Après une courte nuit de sommeil, nous nous réveillons le dimanche matin avec une belle gelée. Il ne fait pas bien chaud dehors et les poches des float-tubes ont du givre ! La pêche est annoncée difficile mais nous sommes confiants dans notre stratégie !

 

Avec un démarrage de la manche à 8h, nous pensons tomber dans le même créneau que la veille. En espérant cette fois-ci ne pas passer à côté de ce pic d’activité. Cela dit il fait très froid, nos mains sont gelés, les brochets seront-ils coopératifs ?

 

Comme la veille au soir, je réemploi ma stratégie : deux cannes (Crucial casting et spinning) sur de la palette en linéaire avec des accélérations régulières et une 3ème canne au BX Swimmer. Pour David le même dispatchement avec une pêche au Chatterbait. Le plan d’eau étant divisé en deux parties, on prend le risque de se diviser sur chacune des deux parties pour ne pas se marcher dessus et tenter un maximum de poisson.

 

Au top départ, chacun prend sa route et je commence sur un 1er secteur repéré la veille. J’applique mon ressentit de la veille et ça paye dès le 1er quart d’heure avec un 1er brochet de 51.5cm. Comme je le pensais, le poisson devait suivre et sur une accélération est venue s’emparer du leurre. J’annonce la nouvelle à David qui me rétorque que lui aussi vient de faire mesurer un 55.5cm.

 

Peu sont les poissons capturés, nous sommes dans la bonne voix ! Nous ne prenons pas le temps de faire mesurer nos poissons pour profiter au maximum du début de manche. 30mn plus tard sur une nouvelle accélération à la palette je me fais claquer violemment : loupé ! J’insiste sur la zone mais rien à faire, je tente derrière moi et même scénario ! Illico je change de canne pour une présentation naturelle au BX-Swimmer, bingo la touche est sans appel et le leurre gobé : 63.1cm.

 

Avec deux poissons au vivier, j’appelle les commissaires pour ne pas perdre de temps. De son côté David poursuit sa pêche et j’ai l’espoir qu’il m’imite !

6

 

Alors que je repasse à la palette, la délivrance arrive ! Une nouvelle fois alors que j’anime en linéaire j’accélère par deux grandes tirées et un 3ème brochet m’arrache la canne : 62.0cm ! Après 45mn de pêche, nous totalisons 4 brochets pardon, je reçois un SMS : 55.8 et 60.0cm synonyme de quota 6 brochets !

 

L’objectif est atteint, les poissons se font plus rares que la veille et nous connaissons l’importance de ces 6 poissons. Mais la présence de 3 sujets à -60cm nous inquiète pour le cumul des points finaux, on est obligé d’améliorer le quota si on veut s’écarter des autres duos en cas d’égalité en nombre de brochets. Pour cela je passe ne mode « big Fish ». David me rejoint et nous grattons plusieurs zones à deux.

 

Il m’annonce touche et valide un 58.2cm, c’est toujours ça de pris ! Le ressentit de pêcher à l’aveugle le gros brochet est omniprésente. Les poissons sont peu mordeurs, mes chances sont infimes de tomber au bon endroit au bon moment… nous prenons la décision de tenter de scorer à deux au lieu de rechercher la qualité du poisson. En scorant, nous avons autant de chance de ferrer un gros mais surtout d’améliorer le quota.

 

Alors qu’il reste 2h de pêche, nous partons en duo pêcher un grand shallow. David s’occupe du mi-chemin menant à la bordure et moi du large. Après une longue dérive, il est attelé : 63.2cm : Yess on améliore.

 

Je prendrais le 9èmebrochet avec amélioration du quota quelques dizaines de minutes plus tard, toujours au BX-Swimmer : 64.0cm.

 

La manche se termine, notre analyse était la bonne et le sort n’est plus entre nos mains. Le maximum a été fait, le seul regret possible est d’avoir loupé le coche la veille. Qu’importe, nous nous sommes amusés. Nous apprenons alors que peu d’équipes ont scoré et que les capots individuels sont nombreux. Un espoir renaît !

 

Mais c’était sans compter sur l’infernal duo mais néanmoins amis et collègues du club Berland/Macouin. Avec un quota le samedi, la réalisation d’un 2ème ce dimanche est synonyme de victoire pour eux avec un total de 12 brochets contre 10 pour nous. Il s’en fallait de peu puisque le cumul est serré, un gros brochet ou un 5èmele samedi nous faisait passer ! Cela dit, leur victoire est méritée après plusieurs années de travail en équipe, ils ont réussi à concrétiser : félicitation.

5

 

Nous finirons donc 2èmede cette coupe de France avec une découverte du site le samedi et une réalisation le dimanche. Entière satisfaction de ce résultat avec en plus un partage du podium avec le club que demander de plus pour le Baits Fishing !

 

Un grand remerciement a l’accueil et l’organisation du club local « Carnateam 91 » et sûrement à l’année prochaine.

 

 

 

Tag(s) : #Compétition

Partager cet article

Repost 0