Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une saison de compétition vient de s’achever ce week-end. Autant d’efforts, de pré-fishing et d’entraînements qui vont laisser place à une fin d’année 100% loisir.

 

Si à l’origine du circuit float tube, la saison s’achevait au terme du cumul de l’ensemble des dates. La formule 2012 voulait la création de deux championnats « zone » où les 10 mieux disant se qualifiaient pour la finale nationale à Mervent en Vendée.

Une première épreuve que David remporte en se classant leader de la zone « Nord » contre une 3ème place pour moi.

Si nous étions automatiquement qualifiés pour la finale, rien n’était joué ; puisqu’au cumul des deux zones (20 meilleurs pêcheurs français), nous nous classions 2ème et 7ème au top départ !

Si dans l’idéal, un doublé sur le podium était souhaité (voir un triplé RAPALA avec Benjamin CASTET : 1er zone Sud ainsi qu’au démarrage de la finale). Le coup était d’assurer la place de David et pour moi ; d’essayer de chiper le podium.

Pour cela qu’une seule solution envisageable : rentrer du poisson.

Avec une forte population de percidés (notamment de sandres), le lac de Mervent était une date rêvé pour notre duo. Seul bémol, il s’agit d’un lac que nous pêchons jamais et pour lequel ; la connaissance des postes est importante. La population existante de perches pouvait alors permettre de « sauver les meubles ».

Cela dit, le sandre n’est pas une tasse de thé pour David. Avec beaucoup d’efforts personnels, il a été contraint de s’y atteler tout au long de l’année. Des lacunes qui se sont au fil du temps comblées jusqu’à la veille de la finale où nous touchons 19 poissons (perches et sandres) sur des pêches en verticale.

Fin prêt, il ne restait plus qu’à finaliser la saison sur les 7h30 de l’ultime manche !

La finale :

Une finale organisée par le magasin de pêche de Fontenay le Comte « l’Escale du pêcheur », en partenariat avec Laurent VRIGNAUD (guide de pêche) ainsi que l'AAPPMA “Amicale Vendée Mère et barrage de Mervent” et ses bénévoles.

A sa cote hivernale, le lac de Mervent était divisé en deux parties. Une première réservée aux finalistes (21 pêcheurs) et une deuxième à une grande fête de la pêche avec compétition amicale (+70 float tubes). Deux enjeux, deux compétitions, le tout dans une ambiance chaleureuse.

Si la pêche à Mervent  était difficile depuis plusieurs semaines, aux premières nouvelles ; il semblerait qu’un gros regain d’activités est fait surface avec l’éclaircissement des eaux. Cependant, nous sommes également informés que les prises sont essentiellement réalisées en amont du lac (zone de la compétition amicale) et non en aval (zone de la finale).

Nous restions tout de même confiants avec un grand espoir que les carnassiers aient envies de « croquer ».

Après un rapide briefing et les dernières instructions, nous disposions d’une petite heure de concentration et préparation : gonflage des float-tubes, dernière vérification des têtes de ligne en fluorocarbone, mise en place des triples voleurs… pour à 9h débuter la finale sous la pluie (toute la journée sous une pluie battante…)

De manière instinctive nous avons commencé en duo à la recherche des sandres. Dès la mise à l’eau, l’échosondeur affichait la présence de grosses boules de poissons blancs éparpillées sur un grand plateau en pente douce. Les sandres étaient postés juste en-dessous ces boules, parfois en grand nombre.

Nous alternerons les profondeurs (4 à 7m), les teintes des leurres souples, les grammages et les animations (verticale et diagonale) mais rien n’y fera ! David perdra un joli poisson (gros sandre ?) et prendra un petit sujet de 30/35cm. Quelques brochets non maillés viendront également complétés notre tableau encore vierge.

Voyant que quelques perches sont capturées en bordures, David change de stratégie (il faut rentrer des points) alors que je persiste sur les sandres (un beau poisson pourrait me sauver).

Après quelques dérives, je finis par trouver un poste où quelques poissons montent par intermittence chasser. En verticalisant assez léger (7gr : plus planant), je prendrais successivement 3 poissons de 36, 37 et 38/39cm mais ce n’est pas suffisant !!!

De son côté, David me fait des grands signes. Il vient de rentrer une perche maillé avec deux petites à côté.  Après l’avoir rejoint et rapidement dialoguer sur la technique  à mettre en œuvre (descente des falaises de manière saccadée avec de longues pauses), il rajoute au compteur un black-bass de 32.3cm !

Deux poissons successifs qui relancent l’équipe !

Stratégiquement, pour ne pas faire double emploi  et « s’auto contenir », nous décidons de prendre chacun notre bordure. Option gagnante qui me permet, à mon tour, de rentrer deux perches maillées au vivier. Premier objectif rempli : nous sommes classés !

Alors que nous sommes engagés dans l’étroite embouchure de la Mère avec la présence de plusieurs compétiteurs qui œuvrent depuis quelques heures, je stoppe ma progression pour faire demi-tour et reprendre nos dérives (personne derrière nous !!). David décide ; quant à lui, de s’enfoncer dans le bras.

En procédant ainsi, je prendrais 4 autres poissons : une brème (la blague), une perche maillé et deux perches de 19.8cm (il manque 2mm…). De son côté, David réussira à aligner deux perches juste maillés + un sandrillon au shad 3’’ en verticale, lui permettant de totaliser 3 perches et un black-bass contre 3 perches à mon vivier.

Des dernières heures difficiles… :

Les heures commencent à défiler, aucun poisson maillé supplémentaire ne rentre, le temps commence à être long.

David, 1er à ce moment-là, est conscient de l’importance d’un 5ème poisson alors qu’il me faudrait 1 perche supplémentaire pour m’assurer le podium au général.

Malheureusement, ni lui, ni moi ne réussirons à rentrer nos objectifs. Sandrillons, perchettes et brochetons se succèderont avec en prime la décroche d’un sandre (peut-être maillé mais pas beaucoup plus) pour moi.

Il est 16h30, c’est la fin de la manche et à l’heure de rendre les copies ; nous apprenons que Sébastien VIVION a rajouté 1perche (il totalise 2 perches et 1broc), le plaçant devant David !!! C’était également sans compter sur Nicolas KHELSTOVSKY qui réalisera le hold-up de fin de manche en capturant un brochet et une perche sur la dernière heure!

Nous sommes conscients que David a assuré le podium au général (classé 3ème à la finale) alors que la 3ème place m’est fortement compromise avec le résultat de Nicolas!

Aurait-il fallu se mettre à la perche dès le début ou continuer sur l’option sandre (option gagnante sur l’amicale) ?

Dans l’attente du verdict, nous avons pu profiter de cette grande fête « float-tube » : dialoguer avec les amis compétiteurs, avec les personnes qui ont fait exprès le déplacement (merci à eux) et profiter des animations. Si cette date représentait pour certains l’aboutissement d’une saison pour d’autres ; il ne s’agissait que d’un commencement.

Beaucoup de jeunes (certains 10ans) sont venus participer aux différentes animations mais également concourir. Certains d’entre eux ont d’ailleurs réussi à faire des résultats et se classer dans le top 10 de la compétition amicale (nous pensons entre autre à Antonin 10 ans qui se classe 8èmeavec une perche et un sandre : Bravo à lui).

La relève est assurée !

Les résultats :

L’annonce des résultats arrive, David termine 1erex-aequo avec Sébastien VIVION  qui ; au départage ; se retrouve avoir quelques centimètres de retard au cumul poisson annuel. Pour la 3ème place, sans surprise, Nicolas KHELSTOVSKY la récupère, me propulsant à la plus mauvaise place : le pied du podium.

Nous finissons par conséquent 2ème et 4èmeFrançais dans la discipline « Float-tube ».

Une place largement méritée pour David qui a été très régulier avec très peu de fautes techniques tout au long de la saison. Alors que j’assume les quelques erreurs d’inattention annuelle avec cette 4èmeplace, la deuxième en 3ans de compétition (2010 : 4ème, 2011 : 3ème).

1

Top 5 français :

1-      Sébastien VIVION

2-      David HIMBERT

3-      Nicolas KHELSTOVSKY

4-      Julien HIMBERT

5-      Christopher CRETOIS

Grand bravo au trio de tête (Sébastien VIVION et Nicolas KHELSTOVSKY: également très réguliers) et aux 20 finalistes (dont deux -18ans !!). Grands remerciements également aux organisateurs, bénévoles et commissaires qui ont su créer autour de cette finale une grande fête de la pêche en float-tube avec de nombreuses grandes marques en animation.

Un grand merci également au groupe SHIMANO-RAPALA-VMC – représenté à cet évènement par Audrey DURAND et Dawn MERCADAL (toutes deux animatrices dans cette grande date) – pour le soutien durant l’année.

Une nouvelle saison se profile en 2013, plus de concentrations et de rigueur seront nécessaires mais en attendant cela reste une très bonne saison pour notre équipe avec 8 podiums (deux doublés) sur 8 dates (toutes compétitions confondues).

Tag(s) : #Compétition

Partager cet article

Repost 0