Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dimanche 5 août se déroulait la 3ème date du championnat float tube (zone B). Une date à ne pas manquer sur un lac que l’on connaît bien : Saint Vincent sur Graon.

Auparavant, un petit pré-fishing nous avait permis de constater les difficultés de pêche. Des perches très localisées et difficiles, des black-bass encore stationnés sur les tombants et des sandres inexistants !

120805 1857

Le jigging rap et sa nage agressive avait permis de prendre quelques poissons maillés (perches), les cranck-baits type DT 20 avaient quant à eux permis de taper des gros black-bass sur les tombants. Le cadre était donné, la pêche risquait d’être compliquée à comprendre.

Dimanche matin à notre grande surprise le lac avait perdu entre 1 et 1.5m d’eau. Une bonne chose qui laissait présager de bonnes pêches sur certains postes faisant office de péages (moins d’arbres et de racines dans l’eau).

Malheureusement - cela devient une routine - la météo est restée instable toute la journée. Eclaircie, pluie et vent par intermittence n’ont pas aidé à lancer les euphories tant attendues!

Au top départ, nous avions décidé avec David de partir en queue de lac dans l’optique d’y trouver beaucoup d’alevins (plages en pente douce, herbiers …) et forcément les perches (reines sur ce lac).

La route étant longue (mise à l’eau au barrage), l’idée était dans un premier temps de power-fisher sur les bordures (cranckbait et lames vibrantes) avec quelques arrêts sur des postes clés, et dans un second, d’insister sur les postes que nous pratiquons les plus régulièrement.

Stratégie plus ou moins efficace puisque se seront de nombreux brochetons et perchettes qui monteront au tablier.

Heureusement que sur la route je finirais par tomber sur un joli black-bass (39.5cm) posté sur sa souche.

bass10

Imprenable, je finirais par le ferrer qu’après 45mn d’insistance à la flappin’craw posée immobile au fond (merci l’attractant). Tandis que David, après recherche au Side, tombera sur un gros banc de perche lui permettant d’en rentrer 10 au vivier. Ce qui le classait provisoirement premier !

120805 1606

Pêché plus tardivement, je ne rentrerais que 3 perches sur ce même banc.

120805 1651

La technique était simple. Les perches - tous calées sous les boules de perchettes de l’année - étaient gavées et répondaient difficilement aux leurres souples montés en finesse. L’idée était alors d’aller les agresser, les provoquer… en soit les faire craquer par instinct !

120805 1760120805 1764

A ce jeu ; les jiggings rap ont rempli leurs contrats ! Couplés avec un teaser (attention au nombre d’hameçon !!), les effets de chasses et de poursuites ont dupé les perches. Les colories agressives à base de jaune ont remporté haut la main ce défi !

Partant sur ce principe d’excitation et en pleine confiance, nous avons abandonné le poste (devenu moins productif) pour continuer notre chemin. Petit point noir au tableau, les perches étaient inactives en queue, le pic d’activité sur le lac était terminé !

Sur ce secteur, David enchaînera les brochetons et bass non maillés alors que je serais victime d’une malchance sans nom (perte de 3 gros black-bass, coupe sur un joli broc et quelques perches tombées de la goulotte de mesure et du vivier) !

Enfin bref, les promeneurs et commissaires se souviendront des nombreux mots d’oiseaux qui ont garni mes prospections. Il y’a des jours où rien ne va !!

120805 1560

Sur le nombre de perche, je réussirais (quand même) à en valider une supplémentaire.

Quand à David, en pleine bourre, il réalisera un sans faute en empilant 5 perches maillés. Des poissons très importants puisque d’autres compétiteurs avaient réalisé des pêches similaires. Petite pression qui forcera David à continuer sans miser sa pêche sur d’autres espèces.

Sur cette partie du lac, les perches étaient également positionnés sous d’énormes boules d’alevins (perchettes et gardons) calés dans la première couche d’eau (0 à 2m). La proximité d’obstacles (arbres…) permettaient aux perches de se stabiliser (les fameux péages) et d’attendre proche du garde manger. L’idée était de passer nos leurres au plus près de ces zones tout en gardant une certain distance de pêche pour ne pas les déloger.

Si les jiggings ont continué à fonctionner, les cuillers à dandiner ont également pris !

Au final je terminerais à 4 perches et 1 black-bass contre 15 perches pour David. Ce qui nous classe respectivement 10ème et 1er sur cette date ! Un tableau qui aurait pu être nettement mieux au vu du déroulement des faits mais qui permet de garder la main mise sur le classement « zone » (moi 6ème et David 4ème) et les qualifications pour la finale.

212362podium

 

Tag(s) : #Compétition

Partager cet article

Repost 0