Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous êtes nombreux à nous écrire et nous questionner pour savoir ce que l’ouverture a pu nous rapporter !

8

Belle perche d'ouverture

Pour faire simple et rapide, du poisson il y’a eu et il y’en a ! Les centaines d’heures passées annuellement au bord et sur l’eau, nous permettent désormais de bien connaître les postes où nos amis carnassiers se tiennent. Inévitablement en insistant à un moment où à un autre cela finit par cogner !

1411

La taille standard: 45/60cm

Depuis le 1er mai, nous avons multiplié nos sorties : rivières, étangs, fleuves, petits et grands lacs avec aussi bien pour objectif une pêche de brochet que de sandre. Pour le moment les résultats sont à la hauteur de nos espérances et témoignent de la richesse des sites pêchés. Maintenant d’un pêcheur à un autre, par un petit détail de présentation, de grammage ou de vibration (surtout ça en ce moment), l’un multiplie les touches alors que l’autre ne déclenche rien !

1215

La taille standard: 45/60cm

Et il est bien là le vrai problème observé depuis quelques années. Il ne suffit plus de lancer un leurre dans l’eau pour faire mouche, pas tout le temps, mais régulièrement.

 61379

Sandres et brochets semblent atifs !

Les poissons réagissent désormais à des stimuli. Ils peuvent être de l’ordre de la vibration, de la taille, de la couleur ou de la sonorité du leurre. Le pêcheur doit donc essayer de trouver la combinaison gagnante. Mais il doit avoir avant tout localisé les poissons, puisqu’on peut très bien avoir la bonne combinaison mais pas présentée au bon endroit... Ce sujet a encore toutes ces complexités puisque les tenues carnassières sont fonction du degré d’activité, du biotope, de la profondeur, de l’espèce ciblée, de la saison, de la météo et de la température d’eau.

 45

Beau sandre de 70cm depuis le bord

Bref, pour vous dans la lecture ou pour nous au bord de l’eau, il s’agit d’un vrai casse tête. Pourquoi se faire chier me direz-vous ? On va à la pêche pour se détendre pas pour réfléchir… et c’est vrai ! Mais si on veut prendre du poisson, en procédant par logique, déduction et connaissance des sites, on arrive bien souvent à tirer son épingle du jeu. Si le « pattern » n’est pas systématiquement trouvé, bien souvent on s’en rapproche avec une multiplication des touches !

 

Revenons-en au 1er mai ! Depuis l’ouverture les poissons semblent éclatés dans la masse d’eau et très mobiles. Il faut battre du terrain et travailler les postes intelligemment pour tomber sur les carnassiers, quitte parfois à repasser plusieurs fois sur les mêmes dérives à différents instants de la journée!

 12

Gros broc de 90cm au spinner

Ne voyez pas en cet article, la solution ! Il y’en a pas, aucune logique, d’un spot à un autre, d’une rivière à un lac, la pêche est complètement à refaire ! Le jour de l’ouverture on a tout pris sur des pêches linéaires au souple avec animation agressive alors que sur mes récentes sessions, il ne s’agissait que de verticale !

10

Moyenne à 50+

A ce titre, le blog va également changé de fonction et de rédaction. Terminé les articles « résumé » après chaque week-end pour des articles plus « spéciaux ». A cela plusieurs raisons : les questionnements incessants (c’était où ?), les demandes régulières d’informations (il s’agissait de tel lac ? etc…) et puis également personnel puisque je pense que nous avons tous nos façons de pêcher et qu’au final, les récits sont tous similaires et propre à ma personne : sandre, pêches lentes… avec dans la majorité des photos de poissons de 40/65cm.

L’idée désormais est de proposer des CR « spéciaux », à savoir des résumés de sorties particulières par la capture d’un ou plusieurs gros poissons, d’une pêche peu commode ou à l’occasion de rencontre et/ou de voyage… bref des CR différents les uns des autres !

A suivre prochainement deux CR qui rentrent parfaitement dans la catégorie « spécial » …

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0