Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déjà un peu plus d'une semaine que le public est ouvert , les conditions météorologiques ne s'étant pas améliorées depuis le week-end du 1er Mai, la pêche n'a pas trop changée.

La température de l'eau diminue de jour en jour, de 18°C en moyenne le week dernier, elle était ce week-end à 15°C.

Pas de quoi fouetter un chat, 3°C c'est rien pour nous humain. Mais dans la jungle aquatique, très sensible aux mouvements de températures, les poissons sont calés au fond.

La pêche se révèle assez compliquée, les espoirs de sortir les topwater, cranck-baits et autres leurres de belles saisons sont loin. Actuellement les poissons sont calés au fond dans des colonnes d'eaux assez importantes, tout du moins dans les grands biotopes.

 

Ce week-end, avec le frangin on voulait ressortir les float tubes, c'est donc un week-end entier qu'on a passé sur l'eau, les yeux rivés sur un écho sondeur peu encourageant.

 

Samedi la pêche a commencée à 8h20 sous une fine pluie. D'entrée de jeu, prospection au LS en verticale et linéaire à gratter. Après 45mn de pêche sur un coin prometteur, aucun poisson, aucun signe de vie.

On décide tout de même d'insister sur le secteur en refaisant plusieurs passages.

Après un petit saut de gardon, on aperçoit une première chasse de perches, YES !!!. Juste le temps de poser le leurre dedans, qu'une première s'empare de mon leurre. Néanmoins décrochage en beauté au-dessus de l'eau au float tube alors qu'après pendant 35mn; on testera pas mal de leurres sans aucune agressivité des zébrées, malgré deux trois fois, quelques perches très curieuses qui suivaient jusqu'au float tube !!!

En changeant de stratégie, histoire de redéclencher des attaques, je décide de pêcher au LS entre deux eaux sur des animations très vives et rapides. Ni une ni deux, une première perche tape, esprit de concurrence ??

DSCN2562

 

Néanmoins se sera la seule, après une longue dérive on décide de repasser encore une fois sur la zone, ce qui me permet de toucher une nouvelle perche un peu plus petite et permet à David de décapoter.

D'ailleurs les deux perches étaient piqués au même endroit à raz la gueule, signe d'une activité assez faible. La deuxième perche était en revanche un peu plus grasse que la première, toute allongée.

 

DSCN2564

 

3 Perches au compteur, ce n'est pas possible, on décide encore une fois de repasser sur la zone. On loupe quelques touches timides puis plus rien et subitement deux touches à quelques minutes d'intervalles sur 50m. Deux sandres, David décroche le sien.

Photo retouché

 

Sandre non pas sur nid comme certains pourraient le penser mais un poisson en chasse qui commençait à se réclaircir, il ne restait que quelques tâches noires sous le ventre. Après de multiples passages, pas moyen de revoir du poisson. Par contre, marrant d'analyser le mouvement des poissons sur ce poste.

Premier passage rien, deuxième passage quelques perches montrent la présence de quelques carnassiers. Passage suivant quelques perches de prises et de loupés, pour sur le dernier passage une absence totale des perches pour des sandres. Alors que nous avons pêché au m² près sur toute les dérives les mêmes postes.

 

En continuant nos dérives on reprend quelques poissons: 5 perches et 1 sandre.

La pluie s'estompe en même temps que l'activité des poissons, par la suite mise à part quelques tapes sans suites, on ne ressort aucun poisson de l'après-midi sauf une perche.

 

Pêche difficile dans l'ensemble, mais quand on aime on ne compte pas. Dès le lendemain on repart à l'attaque des carnassiers en float tube.

Mais là aussi la pêche fût très compliquée, autre coin mais toujours même activité des poissons.

Dans l'ensemble la pêche a aussi été très compliquée, mais le point positif est que là aussi quelques poissons sont venus réconfortés nos efforts.

Un ami à nous, tape rapidement un brochet et une perche sur une zone peu profonde. Alors que moi et un autre ami on pêchait en verticale en profondeur sans aucune tape. Au bout d'une bonne heure et demie sans aucune prise en verticale, on a commencé à douter.

Et à la sortie d'un arbre, je me fais prendre par un gros, très gros poisson. C'est la canne pliée avec un gros poids au bout que j'ai combattu plus d'une minute. Au début sensation de gros sandre, puis après les quelques démarrages, pas de doute ce n'est pas un sandre. On s'oriente très vite sur un gros brochet, après de nombreux démarrages en force ou je n'ai fait que subir, le poisson décide de partir en force vers un arbre noyé. Après l'avoir ralenti je réussis à décoller le poisson à mi eau avant l'ultime démarrage et la décroche à proximité immédiate de l'arbre. Gros gros brochet, largement plus du mètre ou alors silure. La possibilité d'une carpe serait peu probable au vu du combat et des sensations au bout de la ligne.7

 

En changeant de berge, on change de technique pour une pêche rapide au brochet. Là aussi pas moyen d'en faire décoller un à deux. C'est en excitant au buster au-dessus des herbiers qu'un premier poisson explose la surface sans aucune suite. Après avoir reproposé plusieurs leurres sans moyen de le faire remonter, c'est en relançant au buster jerk que ce brochet réattaque:

DSCN2568

photo 11

photo 14

 

La suite fût tout aussi médiocre, un autre brochet ( brocheton) pour moi avant de manger en waders dans les herbiers:

DSCN2576

 

Bilan de la matinée, 3 brochets, 2 perches ( david décapote au sammy ^^).

 

Toute l'après-midi à 4 en verti on ne verra rien, juste pour moi deux perchettes au PP et au cursor une perche pour David.

 

Bilan du week-end assez mitigé. D'un côté pêche difficile, néanmoins quelques poissons de capturés ce qui reste positif, mais encore une fois il y'avait moyen de mieux faire, comment ??? aucune idée.

Dans tous les cas en attendant une amélioration du temps, on fait avec ce qu'on a.

 

A noter aussi, la seule et unique sortie effectuée un midi, c'est soldé par un gros black-bass ( non mesuré, entre 45 et 50cm) pris accidentellement dans une chasse parmi des ablettes à moucher dans un léger courant:

bass

Black-bass assez rond, signe qu'en rivière la fraie n'a pas commencée.

 

 

Partager cet article

Repost 0