Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Voilà un petit moment que nous ne donnions plus de nouvelles, l’occasion pour moi de refaire surface et de ré écrire à travers quelques résumés.

23

Mi à fin mars :

La mi-mars coïncide avec l’ouverture de la pêche en 1ère catégorie dans les départements où ces cours d’eaux sont présents.

David - installé provisoirement en Bretagne - et Alain (charentais d’origine) n’ont pas loupé cet événement !

21

Petits leurres, waders et cannes lights sont les outils essentiels pour pêcher dans ces biotopes aux eaux cristallines où les truites sont à l’alerte du moindre bruit ou mouvement !

Sans rentrer plus dans les détails (je n’étais pas présent pour narrer ces moments), voici quelques photos :

 15324

 

Pour les pêcheurs souhaitant en savoir un peu plus, sur le blog de nos amis Alain et Walter un résumé existe :

http://himbert44.over-blog.com/ext/http://carnivorousfish44.over-blog.com/

Pour David ce n’est qu’une question de temps !

Courtes et rapides sorties (courant mars):

De mon côté, j’ai pu m’éclipser quelques dizaines de minutes, parfois une heure, à droite et à gauche pour aller taquiner sir Exos.

En règle général les brochets ont répondu présents par l’intermédiaire de poissons que je qualifierais de standards (45 à 60cm) !

20 2218

L’ensemble des sorties se sont soldées par la capture de 1 à 3poissons. Je n’évoquerais qu’une sortie réalisée la semaine dernière (par conséquence début avril) avec une frénésie démentielle :

« En semaine avec Alexandre (collègue de travail) nous avons pris l’habitude de faire des sorties midicinales ! La semaine dernière - après 10jours d’abstinences - nous avons craqué vers un privé que nous connaissons.

Au vu du développement important des herbiers, le choix des leurres se devaient d’être minutieux sous peine de ramasser de la salade à chaque lancer ! Ayant que quelques leurres dans mon sac, j’ai opté inconsciemment pour un shallow shad rap colorie perche!

14

Distribué par Rapala, ce leurre à la particularité d’être très léger, flottant, sans bille et d’évoluer dans de faibles couches d’eaux !

Dans le passé, il m’avait valu bon nombre de brochets et grosses perches. Depuis, j’avais un peu tendance à utiliser d’autres leurres au profit de ce premier, que j’utilise uniquement dans des conditions particulières (cannibalisme des perches, milieux peu profonds où les perches abondent…).

11

Pour en revenir à notre sortie, le shallow shad rap m’a permis de pêcher aisément sur les herbiers en expansion (fallait jouer entre les tirées et les relâchées pour passer les touffes d’élodées). Le tout sur une présentation discrète (aucune bille).

13

Le résultat fût sans appel ! Grosse boule de poissons blancs sur les herbiers, grand nombre de brochets postés en chasse sur le couvert végétal.

Verdict d’une 15aine de poissons en 45mn (tous compris entre 40 et 55cm) !

1012151617

L’utilisation d’autres leurres m’auraient surement permis une prospection et un résultat semblable. Mais quand on gagne, on continue à jouer ! »

L’unique et vraie sortie (fin mars):

Avec l’ami Fabien et son collègue Guillaume (débutant dans la pêche au leurre), nous avons réussi à trouver un créneau pour réaliser une vraie sortie de plusieurs heures de pêche.

Mission brochets et black-bass !

Le coin choisit est un étang d’environ 2ha où brochets, perches et black-bass se partagent le volume. Une eau translucide, des champs d’herbiers, des arbres morts sur les bordures, des roselières, un fond de sable … tout pour se plaire !

24

La faible profondeur du site permet de pêcher en wading sur toute la surface et ainsi, d’aller chercher les carnassiers sur chaque coulée d’herbiers.

La pêche c’est essentiellement faite sur des jerks peu plongeants et des leurres souples en weightless. L’étang étant connu et pêcher de manière régulière, j’ai pu continuer à faire les tests du clackin’minnow sur des poissons éduqués et suiveurs!

82925

La joie de son premier brochet:

26

Sur la journée, nous avons essentiellement capturé des brochets (Bubbling shad en weightless, 4-Play et Clackin’minnow). Les captures ont été très disparates et vraiment cumulées sur quelques périodes d’activités faisant place à de longues heures sans aucunes touches !

Au sujet des black-bass, la pêche a été très compliquée ! Commençant tout juste à se réveiller, ils étaient très difficiles ! Après quelques loupés et décrochés, Fabien finira par ferrer et sortir un joli poisson de +40cm !

2827

Des retrouvailles :

Alors que la pêche au brochet commençait à me gonfler, j’avais un besoin  de retoucher du sandre !

Direction le domaine maritime.

Après persévérance et réflexion sur la meilleure technique à utiliser, sur une sortie avec Alain, Walter et Kévin. Nous avons pu toucher deux petits sandrillons avec en prime la surprise d’une grosse anguille au leurre !

967

Autant dire que même petit, la sandromanie a refait exploser les envies !

Entraînement float tube - 9 avril :

Alors que l’ouverture et la saison float tube approche à grand pas (première date le 17 Avril à Dijon). Il était temps de se remuscler les jambes en guise d’entraînements physiques !

40

Pour cette occasion, une journée à Pescalis nous a permis de se remettre dans le bain !

Ainsi, moi, David, Alain, Walter, Julien G et Ludovic étions au rendez-vous pour en découdre sur ces étangs où les poissons -bien qu’en forte densité- s’éduquent d’années en années!

55

Cette journée nous a permis de peaufiner quelques réglages mais également de tester différents leurres !

Dans l’ensemble de la journée, tout le monde a pris du poisson en plus ou moins grande quantité mais tout le monde c’est fait plaisir, là est l’essentiel !

Au total 30 très jolis poissons de capturés :

-          23 black-bass (majoritairement des poissons de 40 à +45cm, avec un sujet à 51cm !)

La pêche était assez compliquée.

On s’attendait - au vu de la météo - à retrouver des poissons très actifs sur les arbres immergés. Alors qu’au final les poissons, bien que présents, refusaient la majorité de nos présentations ! Il  a fallu jouer finesse pour les leurrer.

Ainsi, les jigs et autres montages texan ont laissé place à des présentations plus naturelles de worms en wacky.

Quelques poissons furent ferrés à la dynagone, mais le leurre et révélation du jour fût la flappin’craw de Trigger X. Les leurres - baignés dans l’attractants- ont permis de décider les poissons susceptibles et méfiants. Sur différents passages avec différents leurres, la flappin’craw faisait la différence !

 

313041364642324847335456583439453735434438

-          1 brochet

En après-midi, on était un certain nombre à les taquiner dans l’optique de capturer un gros poisson ! Que nenni, pas un suivi, pas une seule tape d’enregistrer ! Quelques poissons malades et affaiblis furent observés ! Le brochet a été la grande déception de la journée ! Est-ce dû à l’eau troublée par la fraie des carpes !!!

-          5 perches (que des poissons entre 35 et 42cm)

Poisson sur lequel nous aurions du nous retrancher à la place des brochets. Ces dernières étaient très actives et agressives. Sur les quelques essais à la perche, nous avons touché de jolis poissons (encore un peu abîmé de la fraie !). 

4951 5753

-          1 carpe (10 poissons de ferrés)

On notera que les carpes (très gros poissons) étaient en cours de reproduction ! Ce qui nous aura valu quelques moments de stress (7/8 poissons de 12 à + 20kg de ferrés sur nos leurres). Personnellement j’ai bataillé 4 poissons de + 10 à +20kg ! Des corps à corps de plusieurs dizaines de minutes, voir demi-heure à lutter en force et puissance contre ces mastodontes ! Si j’ai à chaque fois terminé par une violente décroche, Walter a réussi à extirper une petite commune de 6/7kg sur une canne light au one-up (par la bouche) !  

5052

Bilan de cette journée :

Un bon moment passé entres amis avec à la clé de joli poisson pour tout le monde.

Niveau pêche et stratégie quelques remords !

Alors que nous avons tous commencé par les black-bass avec à midi la captures de beaux sujets (9 poissons). En après-midi, nous nous sommes divisés, un groupe au bass et l’autre au brochet. Si au black-bass, il y’avait moyen de se faire plaisir. Sur les brochets nous nous sommes obstinés pour rien ! Notre obstination nous aura d’ailleurs certainement fait passer à côté des captures de nombreuses et grosses perches !!


 

Voilà pour ces petites nouvelles, prochainement compte rendu pêche à la truite bretonne et celui du prochain open float tube qui se déroule à Dijon auquel nous participons Alain, David, Walter et moi !

Partager cet article

Repost 0