Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En ce mardi matin et ce, après 2 jours de pêche, le vent est enfin de la partie ! Tous les espoirs renaissent avec une activité des brochets qu’on espère décuplée. Les informations requises lundi soir sont autant de points que nous nous devons de tester pour comprendre nos différences de résultats et le nombre de loupés et décrochés.

9

A ce titre, comme souligné sur le précédent CR (lien), nous notons que le match Casting VS spinning n’est pas en notre faveur. Au ponton, nous observons qu’en Casting un même leurre nage au moins 2fois moins vite qu’en Spinning. Une différence qui peut expliquer les nombreux loupés et refus, tout est une question de ratio !!

Comme nous l’avait souligné Alain Cavard, les brochets ont besoin d’être agressés. Les attaques sont alors réflexes et souvent violentes au vu de la rapidité des passages des leurres, visiblement tout le contraire de nos présentations que les brochets viennent suivre et claquer sommairement du bout du bec !

Forts de ces analyses, nos deux bateaux prennent la direction de la partie Sud du lac. Le secteur est éloigné du camp, la navigation est longue avec quelques points dangereux mais il s’agit de zones moins sollicitées où nous espérons ferrer plus « facilement » les brochets. Puisque nous gardions également en tête que les postes des premiers jours avaient été harcelés depuis quelques semaines, un début d’explication des loupés ? Peut-être mais pas que !!!

Le secteur est battu par le vent et nous commençons par une avancée du lac colonisée par deux roselières. Un grand plateau rocheux peu profond délimite les deux zones, tout semble être écrit !

Equipés de nos gros jerkbaits, la prospection commence. Nos animations sont très rapides et la première attaque intervient après seulement quelques lancers ! Le brochet sort comme un furieux, il n’analyse pas le piège et coffre le leurre pleine gueule. La touche est juste spectaculaire !

 

Etonnant et à la fois surpris, nous sommes comme des gosses dans le bateau et enchaînons les poissons à bon rythme. La série grimpe gentiment à 8 brochets en quelques dizaines de minutes avec une superbe attaque de ce joli spécimen au bateau :

1

La zone a prospectée est immense et nous n’avons que très peu de temps. A 13h nous devons rentrer au campement pour aller faire les courses d’appoint. Nous ne prenons alors pas le temps de peaufiner les approches et les postes pour de la prospection et du repérage… Systématiquement nous entamons la pêche loin des herbiers dans des profondeurs assez importantes pour ensuite s’en rapprocher. Les poissons sont partout !

Les baies, anses, roselières et grands plateaux sont rapidement testés et balayés sur des brochets en pleine activité carnassière. A 12h, nous totalisons 16 brochets sur le bateau avec de jolis poissons !

1063

Depuis 2 jours, nos approches sont inchangés, nous pêchions donc bien mais pas avec les bonnes animations. Tout consistait à travailler très rapidement les jerkbaits au moulinet et au poignet avec très peu de pauses. Rapide, énergique, usante mais une pêche très efficace !

Les teintes perches et surtout malboro ont été les plus efficaces et les leurres commencent à perdre la peinture, le séjour a enfin démarré ! Au point que nous avons retiré l’ensemble de nos ardillons des hameçons pour préserver nos compagnons de jeu !

A 16h pour finir la journée, nous reprendrons la pêche à proximité du camp. L’euphorie est terminée et nous prenons route pour une pêche de rivière. En sortie de lac, un goulet forme un courant soutenu avant de se jeter dans un 2nd lac quelques kilomètres plus bas.

Dans les remous nous testons nos leurres à perche et enchaînons les poissons (moyenne de 25/35cm). Tout d’abord au leurre souple puis au jigging-rap. Quelques brochets viennent également participer à la fête et complètent le tableau du jour. Nous sommes dans la même dynamique que le matin et terminons notre journée à 19brochets et une 50aine de perches !

 115

L’équipage Michel et Jean-Michel ont un peu de moins de brochets mais se sont également éclatés alors que de l’autre côté, les deux autres bateaux ne sont pas tombés sur les bons secteurs mais s’en sortent avec des jolis poissons, impeccable !

Mercredi au petit matin, les pêcheurs ont tous la banane ! La courte pêche de la veille a remotivé les troupes et nous sommes fin prêts à surmonter cette nouvelle journée sans interruption ! Le décollage sur l’eau est programmé à 7h30 et nous reprenons le chemin des postes de la veille.

Les zones sont localisées avec des dérives désormais calculées, nous n’avons plus qu’à trouver les grands brochets. Dès les premiers postes, nos deux bateaux enchaînent, pas des monstres mais quelques brochets de 80/90cm. L’animation est comprise, les touches sont violentes, tout est là pour faire une grosse journée !

En multipliant les postes, nous finissons par localiser un gros brochet. Ce dernier viendra m’arracher la canne à deux reprises sans se piquer ! Dans la baie suivante se sera au tour de Walter puis moi de toucher plusieurs gros poissons pour un même scénario. Des gros poissons sont présents, il faut désormais les piquer !

A la pause midi, nous totalisons déjà 20 brochets au bateau contre 17 pour Michel et Jean-Michel. Le repas est euphorique et vite avalée, nous avons encore des zones à tester ! Walter au buster-jerk moi avec un autre jerk, nous balayons les herbiers et la pleine eau. Nous continuons d’enchaîner les brochets, l’instant est jouissif avec des attaques explosives, le carbone cintré et des brochets énervés.

87

Pour les deux bateaux, les scores du matin sont doublés avec de nombreux jolis poissons mais toujours pas de métrés !

Usés et des images pleins les yeux, nous terminerons la journée sur une falaise rocheuse. Les fonds varient entre 4 et 16m, les éperlans sont nombreux ainsi que les perches et les sandres. Nous prendrons de nombreuses touches et quelques poissons dont des brochets, également très présents sur ces profondeurs.

4

Ce 4ème jour totalisera 70 brochets sur nos deux bateaux et un cumul de tout juste 100 becs sur les 4 ; énorme ! Les heures défilent, la semaine est déjà bien entamée avec des équipages rodés et des pêches comprises, tout annonce une très bonne fin de séjour …

2

Alain Cavard dans sa connaissance de la pêche en Suède était encore une fois dans le vrai ! Merci pour les tuyaux, leçon comprise !

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :