Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une année vient de s’écouler et en l’espace d’une nuit nous sommes passés de l’an 2014 à 2015… Ces derniers jours ont été rudes, physiques et mentales dans la recherche de mon objectif : un gros sandre.

9

 

Par des températures négatives, il a fallu être solide pour sortir le float-tube et tenir 7 à 8h sur l’eau. La pêche a été délicate avec des poissons apathiques qui descendaient en profondeur. Si les précédentes sorties m’avaient rapporté un très grand nombre de poissons avec des « patterns » trouvés, sur les 3 dernières journées la pêche s’est corsée. La pêche s’effectuait toujours en verticale et diagonale lourde mais les teintes de leurres n’étaient plus les mêmes. Il voulait du naturelle !

5

 

Au niveau des touches, le changement a également été brutal. De violentes et franches, elles sont devenues timides et imperceptibles. Au point que plusieurs poissons ont été pris sans n’avoir ressenti de choc dans la tension ! Sur ce point-là, j’ai été réconcilié avec l’utilisation de triple voleur, 7 à 8 poissons sur 10 étaient ferrés dessus. Ce qui a sauvé bien des sorties et m’a permis de réaliser de jolis scores où je serais surement resté à 2, 3 ou 4 poissons sans triple.

8

 

Malheureusement le gros s’est fait attendre… les poissons de 50 à 65cm ont été coopératifs et se sera finalement sur un lac que j’ai très peu pêché cette année que je fus servis. Un semblant de touche, un ferrage aléatoire et un gros sandre à débattre de l’autre côté de la surface. Le dernier poisson 2014 qui aurait pu également être mon dernier gros sandre s’il ne s’était pas décroché. Des efforts à le rechercher pour finalement mal le ferrer et le perdre, rageant et frustrant sont les mots. Je sais bien qu’on ne peut pas gagner à chaque fois mais celui-là je le voulais…

A côté de cela, j’ai également vécu un très grand moment de joie en bateau sur une rivière Nantaise. Soi-disant mal peuplé, impêchable l’été par sa pollution… la surprise a été d’y ferrer non seulement des sandres mais également d’exécuter un formidable doublé, trop rare chez nous pour ne pas être souligné !

 

Sur une dérive, je prends une grosse cogne en diagonale qui me fait annoncer « gros sandre ». Mon coéquipier du jour s’empresse de monter l’épuisette alors que je combats le poisson. Une lutte que je dois dire lourde, en force mais louche tant le poisson monte rapidement vers la surface non loin du bateau : un gros broc…

2

 

A son apparition et monté en 25%, j’en mène pas loin. Positionné sous le bateau, je demande que l’épuisette soit prête alors que je tente le tout pour le tout pour un travail en force et un épuisage en catastrophe à la première montée. Le scénario s’exécute et le poisson coupe une fois emmailloté :

31

 

Quelques photos, cette belle femelle rejoint son élément. Le temps de refaire mon montage, nous reprenons la dérive où je me repositionne en diagonale à l’arrière du bateau.

50m de dérive plus loin, un « Poc » puissant résonne dans la canne et j’annonce au ferrage une nouvelle fois « gros poisson ». Si au départ je suis persuadé de tenir mon « gros sandre », le combat s’annonce une nouvelle fois louche et similaire au précédent. L’épuisette est prête et c’est un second gros broc qui éclate à 10m du bateau…

7

 

Le schéma de combat est réitéré en douceur jusqu’au bateau et une montée en force pour un épuisage d’urgence. Le brochet joue de se masse et moi de la longueur de la canne pour tirer l’ensemble et faire terminer sa course dans l’épuisette. Un cri de soulagement éclate pour un doublé dont je me souviendrais :

4

 

Ainsi s’achève mon année 2014, l’heure des bilans va commencer mais en attendant je vous souhaite une excellente et joyeuse nouvelle année 2015 avec - qui sait – vos rêves à la clé.

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0