Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parce qu’il vaut mieux plusieurs mois d’essais pour en parler, voici un premier article test (3/3) de différents leurres et cannes distribués par la marque Rapala !

Les descriptifs qui vont suivre représentent une année d’essais et de différents tests. Ce sont ceux que nous avons retenu sur toutes les sorties effectuées et pour lesquels les résultats ont vraiment été à la hauteur.

Si dès les premiers résultats ou ressentis, il y’avait la possibilité d’écrire, l’article n’aurait pas été subjectif dans le sens qu’il aurait s’agit d’une idée perçue sur une ou deux sorties. Le fait d’avoir pêché une grosse année avec ce matériel et ces leurres, nous a permis de pêcher dans différents milieux, contextes, biotopes et ainsi de s’en donner une vraie opinion !

Cet article va paraître pour certains très tardif pour d’autres un moyen publicitaire de faire valoir la marque qui nous sponsorise. Chacun y trouvera son compte !

 


Clackin’minnow:

 

Après avoir fait un premier article sur ce  leurre en début d’année, je reconfirme ici, sa grande attractivité.

Nouveauté 2011, le clackin’minnow a su séduire une grande partie des leurristes par sa régularité et sa facilité d’animation. Du simple linéaire à une animation en twich, le clackin’minnow est toujours pêchant !

3

Comme tous les leurres de la famille des Clackin’, il possède pour système bruiteur des disques métalliques dans lesquels une bille vient claquer contre les parois. Une sonorité tout à fait innovante et inhabituelle pour les poissons carnassiers.

2

Sur des milieux sur pêchés avec des poissons éduqués et habitués aux sonorités dirons-nous « standards ». Les clackin’minnow sont rapidement venus dans nos boîtes, des leurres indispensables dans la traque des carnassiers.

Test-rapala 0984

Si les brochets et les perches sont les deux espèces les plus réceptives, certains pêcheurs s’accordent pour dire que les silures y sont également très attirés.

Point négatif : Etant un amoureux des pêches aux bigbaits, le clackin’minnow - bien qu’il soit distribué en taille 110 - reste un leurre effilé. Une bouchée qui n’est alors pas si grosse qu’il y paraît !

Nage : Le Clackin’minnow imite la nage d’un poisson blessé et coule lentement dans la colonne d’eau. L’ajout d’un teaser en queue cible les attaques.

Distribuée en taille 9 et 11cm

 

Clackin’Rap:

De la famille des lipless, le Clackin’Rap fait partie des leurres incontournables pour les pêches en power fishing. Leurre de réaction et d’agressivité, il bénéficie tout comme le clackin’minnow du système bruiteur par disques métalliques. Nul besoin de redévelopper les avantages qui en découlent !

54

Malgré ces faibles dimensions (taille 6, 7, 8 et 9cm), le Clackin’Rap a une densité assez élevée qui lui confère une nage très intéressante en dandine et linéaire. La partie ventrale - beaucoup plus massique - va alors onduler de manière très réaliste et attractive.  Avantage non négligeable qui lui transmet une nage verticale très pêchante sur des animations lentes et minimalistes.

Le Clackin’Rap est vraiment un leurre tout terrain pour toutes les situations.

Pour la petite histoire, il y’a quelques semaines je n’avais pas un choix conséquents de photos pour cet article. Je me suis alors rendu sur un site riche en belles perches pour réalisées quelques clichés. L’ironie du sort a voulu qu’aucune ne réponde sur mon Clackin’Rap (taille 7cm), a contrario d’un superbe brochet de 85/90cm qui a posé pour les photos !

1

J’aurais voulu le faire, je n’aurais même pas réussi !

 

Nage : Linéaire, animation en dents de scies et dandine.

 

Shallow shad rap:

 

Test-rapala 1041

Egalement distribué par Rapala depuis de très nombreuses années, le shallow shad rap se confond avec la modernité et l’efficacité. A l’heure ou l’innovation technique veut la création de leurre les plus ressemblants possibles avec des colories imitatives et des sonorités étudiées. Pour bon nombre de pêcheurs le shallow shad rap rentre dans la catégorie des vieux leurres au design « vieillot » et pourtant il continu à faire parler de lui !

Test-rapala 1035

La sobriété est parfois trompeuse et détrône les leurres les plus sophistiqués du marché. Une nage simple, des colories naturelles et l’absence de billes font de ce leurre une arme passe partout !

Flottant à l’arrêt, il permet de pêcher dans les zones encombrées et d’éviter les obstacles par le simple stop de l’animation.

Les brochets, sandres, perches et black-bass ont encore des soucis à se faire.

Point négatif : Etant un leurre en Balza, il est d’une densité très faible, ce qui ne permet pas de lancer à de longues distances.

Nage : Linéaire

 

Gliddin rap:

1-copie-1

Distribué depuis de nombreuses années par la marque Rapala, le Glidin Rap est un excellent leurre à gros poisson, notamment brochet et silure.

Indémodable, son absence de billes a toujours autant de succès sur les gros brochets. En effectuant de grandes tirées amples, le Glidin va partir dans de grands slides qui ne sont pas sans rappeler le déplacement d’un gros poisson fourrage blessé.

A noter que sur une animation plus soutenue, il est tout à fait possible d’effectuer un walking the dog plus ou moins fidèle.

252792 157232327676679 100001697381693 325608 6419513 n

Distribuée en taille 12 et 15cm, le pêcheur à un panel de choix assez varié pour pratiquer toutes les pêches du brochet qu’il souhaite.

Sans billes avec une nage planante, le Glidin Rap est un leurre qui a marché, qui marche encore et qui continuera à marcher !

Point négatif :  Peinture qui s’enlève très facilement du poisson nageur suite à la capture de quelques brochets aux dents aiguisés !

Nage : Animation planante par de longues et amples tirées parfois en walking the dog

 

Dive to:

Dive to

Cela fait plusieurs années que ce cranckbait est dans nos boîtes. Il a l’avantage d’être volumineux, silencieux et de plonger à de grandes profondeurs (dans les 6m), 3 atouts non négligeables :

-           Volume : De par sa forme très cylindrique et sa talle de 7 cm, le dive to permet de sélectionner la taille des captures.

 

Sur une recherche des grosses perches en lac, il permet d’éviter la capture intempestive de perchettes et de tout de suite intéressé les plus gros sujets du banc.

 

-           Grand plongeur : Bien souvent en lac de barrage, les poissons sont conditionnés par la thermocline dans des profondeurs de 4 à 7m ! Le dive to permet d’atteindre de telle profondeur et de les solliciter.

 

-           Silencieux : Avec toutes les nouvelles générations de leurres durs que l’on peut trouver dans le marché, les poissons commencent à devenir méfiants et regardants. L’absence de billes est un réel atout pour les pêches difficiles ou des poissons éduqués.

Test-rapala 2304

Le dive to est un cranckbait utile à avoir dans nos boîtes puisqu’il est très complémentaire des autres leurres durs de sa famille. Il peut devenir certains jours le pattern (Cf. Séjour sur le Lac de Saint Etienne de Cantalès).

Nage : Animation classique d’un cranck (linéaire, bottom taping ou stop and go)

 

Tag(s) : #Matériel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :