Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme promis, une 2nde histoire de pêche qui date maintenant d’un peu plus de 10 jours !

2

Avec l’ami Fabien et le frangin, nous nous étions calés une session brochet. L’occasion de mettre en retrait mes pêches actuelles de sandres qui ne rapportent que des poissons « moyens » à contrario des gros brochets qui semblent réceptifs !

Sous une météo pluvieuse et un vent très soutenu, nous avons découvert au petit matin un lac bien remué avec des averses si intenses que la visibilité n’était pas à plus de 100m…  Bien que les conditions de pêche étaient exécrables; nous, on était là pour pêcher.

Qu’importe le temps, nous avons gonflé les float-tubes et préparé le matériel en adéquation à nos recherches : leurres de 15 à 30cm.

Dès la mise à l’eau, sur un des mes essais « bigbait » sur la bordure, le ton était donné ! Un brochet sort de nulle part d’entre les vagues et vient exploser la surface sans se piquer. Difficile d’estimer une taille mais les 80cm étaient largement passés !

Si nous tardions à mettre à l’eau, nous n’avons ensuite pas tardé à nous-y jeter !

Les vagues étaient fortes et puissantes, nous étions brassés, arrosés à souhait et avancions à la vitesse d’une tortue. Par contre, nous avions la satisfaction d’être seul sur l’eau. Etonnant vous dites ? Des malades…

Non, juste des pêcheurs assoiffés de brochets et cela tombait bien nous étions sur la bonne berge. Le vent poussait vers nous et la baie à pêcher était très mouvementée. A ce jeu aucune finesse, les gros Jerkbaits et leurres à réaction étaient en action.

La mise au parfum fût ensuite très rapide puisqu’après seulement 5mn de pêche, Fabien prenait la première touche. Canne casting cintrée, il venait de ferrer un poisson lourd et puissant. A la première apparition, le contrat de la journée est remplit : poutre !

1

Un poisson autour des 98cm pour commencer la journée, on a vu pire !

3

Le vent s’accentue, les vagues grossissent mais nous, nous continuons la prospection de la baie où les vagues rentrent et frappent les bordures d’herbiers. Les dérives ont beau être difficiles à gérer, malgré le ballottement incessant, nous étions sur les « starting block ». Armés de nos jerks, à la manière Suédoise, nous tapions dans nos leurres pour les faire claquer dans les vagues. Rapidement, un 2ndpoisson similaire est loupé par Fabien, puis c’est au tour de David.

Attelé à un poisson de 105/110, le combat ne durera malheureusement que quelques secondes. Enervé, le brochet explosera la surface et expulsera violemment gueule béante le leurre. Chiotte…

Dans un mélange d’excitation et de frustration pour lui, je lance mon shad de 25cm dans un renfoncement d’herbiers et commence une lente récupération. Après 5m, je suis stoppé en pleine eau : le leurre est coffré !

4

Dans cette faible profondeur, le combat n’en est qu’accentué. Le poisson prend appui sur le fond et me gratifie d’un combat tout en puissance et en force.

5

Ce poisson aux lourdes proportions accusera 90cm.

6

Nous sommes tombés sur une euphorie carnassière, les gros brochets sont calés derrière d’imposant bancs de brèmes (1 à 2kg). Le vent remue la surface de l'eau, les vibrations sous l'eau sont intenses et les brochets d'autant plus énervés. L'idée est alors très simple, faire du bruit et émettre des vibrations pour cibler les carnassiers sur nos leurres. A ce jeu, les animations sont saccadées et amples à la fois, les brochets adorent !

Pour vous dire, je n’ai même pas eu le temps de remettre mon poisson à l’eau que Fabien était de nouveau attelé sur son swimbait !

8

Dingue, un truc de fou, nous étions comme des gamins sur l’eau et ont criai nos joies respectives. Sa canne était en deux, le poisson était métré, pourtant dans l'excitation nous prenions le temps de jouer avec, prendre des photos avant même de le sortir… nous étions dans un autre monde !

7

102cm de bonheur pour le nouveau record de Fabien !

Malheureusement la fête n’aura été que de courtes durées. Les heures défilent et la tempête s'installe, les conditions sont alors devenues exécrables et la pêche a du s’arrêter par prudence ! Juste le temps à David de sortir un petit 55cm et moi de me faire exploser par un dernier gros brochet. Un bigbait coffré à la touche et un 80% sectionné net avant que j’ai le temps de réagir et de ferrer, encore un bœuf !

Des journées comme ça, même si nous étions trempés et bien remués, j’espère que vous en vivrez également au mois une ! Dans la pêche, il ne faut pas avoir peur de braver le mauvais temps pour rejoindre le bord de l'eau...

On ne commande pas la météo et dans notre cas, il est dommage que le temps n’ai pas été avec nous pour pouvoir continuer cette session. Une pêche de fou était jouable !

Nous avons bien tenté du bord mais la zone était difficile d’accès et nous n’arrivions pas à atteindre les tenues des brochets, sans parler des vagues de 50 à 80cm de hauteur qui venaient se fracasser sur nous ! Nous avons finis par capituler en début d’après-midi.

Mais je n'avais pas dit mon dernier mot, le lendemain alors que David et Fabien bossaient, j’avais signé ma revanche sur ces grands brochets.

9

Le vent était toujours bien présent mais moins intense, le lac en était que plus abordable et pêchable en float-tube. Malheureusement, l’euphorie était passée et les gros brochets absents au contraire des plus petits sujets qui profitaient de l’inactivité de leurs aînés pour rentrer en chasse.

Je ne souhaitais pas faire de la touche mais « La touche ».

Toute la journée, j’ai alterné pêche de pleine eau et de bordures sur des leurres XXL à la recherche d’une éventuelle poutre, en vain !

12

Se ne seront que des poissons « moyens » qui se prendront sur mes triples avec quand même une moyenne autour des 70cm pour un max à 75+cm. En soit, une belle journée de pêche avec forcément un goût d’amertume en comparaison à la veille où la moyenne des poissons étaient autour des 95/100cm !

11

Qu’importe, les souvenirs sont là et il se pourrait bien que plus rapidement que prévu je recroise le chemin de ces grands brochets… ce n’est désormais qu’une question de temps...

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0