Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ah les vacances…, on y réfléchit pendant des semaines, quand nous y sommes le temps passe trop vite et quand il est l’heure de la reprise, nous rêvons déjà aux prochaines…

8

Un état d’esprit connu de tout le monde et pourtant il faut se rendre à l’évidence, les vacances sont  bel et bien terminées !

Trois semaines de repos, trois semaines (ou presque) de pêche !

Avec l’absence cette année de mon binôme, je me suis essentiellement orienté sur une pêche du sandre. Que ce soit en lac, rivière, fleuve ou étang, j’ai été les taquiner en exclusivité sur de nombreuses sessions du levée du jour jusque parfois au coucher du soleil.

16221

Le mois d’Août est souvent la période la plus chaude de l’année, le moment où les eaux ont des températures élevées, où les lacs commencent à baisser sérieusement et où les carnassiers digèrent les plus vite.

On retrouve alors des périodes, fenêtres d’activités où les carnassiers sont euphoriques avec la possibilité d’aligner plusieurs beaux poissons.

1726

Si habituellement je procède sur une pêche au souple en linéaire afin de balayer un maximum de postes et d’intercepter des bancs en activités, cette année ça n’a pas été le cas. Hors mis sur quelques chasses au levée du jour, l’essentiel de la pêche a consisté à exciter des poissons postés sur des talus, arbres noyés ou autres structures.

63

Les leurres souples (linéaire, verticale…) n’auront pas permis de faire de miracles, en revanche les techniques dites « agressives » (du type lame vibrante, jigging rap ou plomb palette) ont vraiment fait la différence. Les matinées à + de 10 poissons ne se comptent pas avec qui plus est essentiellement des poissons maillés !

1020

La grosse moyenne des prises variait entre 50 et 65cm, il y’a évidemment eu quelques « saucisses » mais surtout quelques « vaches ». Si habituellement l’été me rapportait beaucoup de poissons juvéniles ou de tailles moyennes, cette année il s’agissait surtout d’une tranche élevée avec de nombreuses grosses pièces (entre 70 et +90cm).

1819

Sur les plus gros ferrés, seul un fût mis au sec (91cm) avec trois très gros poissons qui auront été plus malins en prenant appui sur les fonds pour se libérer.

Sur des grandes étendues (fleuve et lac), la technique consistait à repérer les concentrations de sandres ou les postes susceptibles de les accueillir et d’insister. En linéaire, le plomb palette prenait le dessus alors qu’en verticale (et parfois en linéaire), le jigging rap et le Snap Rap auront été supérieurs.

22549

Les animations consistaient à faire dandiner par de petits bonds de 10/20cm les leurres sur les tenues des sandres. Les attaques étaient souvent violentes avec des leurres complètement engamés ! De nombreuses perches ont également été de la partie ainsi que deux anguilles (grandes surprises) pour des collègues !

En rivière, l’idée était de rechercher les zones d’ombres (arbres noyés en bordure…) et de gratter dessous. Les meilleurs résultats au souple l’ont été dans ces circonstances en descendant les berges.

 

Bref, les sandres auront une nouvelle fois prouvés qu’il ne s’agissait pas que d’une espèce « d’hiver » fuyant la lumière au plus profond de nos rivières et lacs (le gros des poissons ont été touchés sur des profondeurs de 0.6 à 3.5m).

L’été est également l’époque d’autres pêches et où je n’ai pas manqué de m’y adonner.

Avec la croissance des alevins, nous avons commencé à apercevoir les premières grosses chasses de perches avant les curées automnales : pêche de surface obligatoire !

1113

Mon leurre de prédilection a été le Skitter Pop, suffisamment volumineux pour éliminer les perchettes, il m’a permis de prendre beaucoup de perches de tailles moyennes (20/35cm) avec quelques petits black-bass ! Les grosses perches ont malheureusement été absentes sur ces pêches !

Le mois d’août est également le mois du black-bass !

Un petit séjour entre amis sur le Lot ainsi que quelques autres sorties m’auront permis de prendre un bon nombre de poissons. La moyenne des prises est cependant restée assez faible avec beaucoup de poissons qui plafonnaient à 35/40cm.

15

Sur bon nombre d’endroits, y compris dans le Lot, les bordures semblaient vides ou occupées que par des petits poissons ! La surprise a été (à plusieurs reprises) de toucher des poissons en pleine eau dans parfois 4m de profondeur en recherchant les sandres au leurre souple ou les perches au cranckbait.

14

Ces poissons étaient en revanche souvent de tailles plus honorables, à croire que la surpêche ou le positionnement des silures en bordures (beaucoup de casses + la prise de petits poissons) ont changé le comportement des gros black-bass.

2324

Mes deux plus gros poissons (50 et 53cm) seront tout de même touchés sur des pêches très lentes à la craw en bordures. Le fait de non-animé permettait parfois de déclencher des attaques.

Les flappin’ Craw en weightless ou en trailer sur jig m’auront permis de prendre l’essentiel de mes poissons. A noter également le bon résultat du jointed shad rap sur les black-bass.

Bien que je ne l’ai pas spécialement recherché, il semblerait que les brochets ont également été les absents de cet été. Après un début de saison en fanfare, l’été a été très calme (quelques petits). Sur les différentes pêches et sites pratiqués, nous aurions dû en toucher quelques-uns.

25

Hors mis quelques coupes et poissons justes maillés, cela n’a pas été le cas. Nous verrons ce que la saison automnale voudra nous offrir…

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :