Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les deux derniers jours de Jean-Michel sur nos eaux ligériennes étaient synonymes de dernières chances, à savoir ferrer un gros sandre !

  

photo a

  

Le mercredi 27 novembre, ni moi, ni David ne pouvions nous libérer pour la journée. Jean-Michel est alors parti en solo affronter la fraicheur hivernale à la recherche des sandres !

  

Pour l’avoir guidé sur plusieurs sites, il avait décidé de retourner sur l’un des lacs pêchés en bateau en début de semaine. Les dérives et techniques comprises avec des poissons localisées, il n’avait plus qu’à nous navrer sur notre propre terrain.

 

photo 5

 

La pêche se fera comme les jours précédents sur des profondeurs de 6 à 9m. Les poissons carnassiers concentrés sous les boules de fourrages étaient peu actifs et seules les techniques lentes en verticale ont su déclencher quelques poissons. Jean-Michel réalisera un bon nombre de touches et concrétisera plusieurs perches (max 35cm) et 8 sandres (max 60 et 69cm).

 

Il s’agissait de poissons apathiques et figés sur de la structure. Le choix des bonnes vibrations de leurres et du bon coloris ont conditionné la pêche.

 

 Jeudi 28 novembre : le dernier jour.

 

Malgré l’abondance de touches, l’absence de gros poisson a poussé David à jouer quitte ou double sur un site que l’on commence à bien connaître. Réputé pour un être un secteur à gros poisson, toutes les dernières cartes étaient à jeter…

photo 4

 

Les fonds y sont vaseux et assez monotones sans de réelles structures. Les poissons ne sont pas évidents à localiser et à leurrer mais le jeu en vaut parfois la chandelle !

 

David et Jean-Michel tourneront toute la journée sur différents postes en balayant de longs linéaires de bordures en vain. Ils auront beau alterner les pêches diagonales, verticales et linéaires, ils n’y feront que des petits sandres (max 45cm), quelques perches et un brochet de 65cm.

Mauvais parcours ou mauvais jour ?

 

Parfois il faut savoir jouer quitte ou double pour tenter l’exploit, ici ça n’a pas été le cas. Ce n’est que partie remise puisque sur le nombre de sandres touchés, il est évident qu’un gros va finir par tomber !

photo 6

 

Ainsi se clôture le séjour de Jean-Michel sous le signe du « sandre ». Un poisson lunatique et fantasque mais très présent sur nos eaux comme en témoigne la capture de ces 67 sandres sur le séjour. Si la moyenne est restée basse (surtout des poissons entre 35 et 50cm), les touches auront au moins permis de passer des journées rigolotes.

 

Jean-Michel a ainsi pu découvrir la multitude des biotopes que sont nos terrains de jeu. Tous les jours la pêche était à refaire sur des lacs aux aspects différents et atypiques.  Peut-être est là notre erreur, avoir voulu montrer tous les sites au lieu de se concentrer sur un et comprendre le fonctionnement des plus gros sujets au fil des jours. Un point négatif repris comme avantage puisque ce choix aura moins permis de toucher à tous les aspects techniques et d’analyses que demande la recherche du sandre ; chaque jour était différent !

 

Notre dernière rencontre avec Jean-Michel date du week-end passé; de nombreux brochets ont été leurrés mais ça c'est une autre histoire... 

Tag(s) : #Session

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :