Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme je le laissais sous-entendre au dernier article, sur les dernières semaines je n’ai pas délaissé la pêche en « local ». Avec les rudes conditions actuelles et les niveaux d’eaux toujours aussi bas, j’ai préféré chausser les bottes et multiplier les micros sessions depuis le bord que de jouer aux palmipèdes en float-tube. Parfois il faut savoir se cantonner aux secteurs que l’on connait bien que de courir plusieurs lièvres à la fois.

A l’heure d’aujourd’hui, je connais de nombreuses zones peuplées et sur-lesquelles j’essaye de tourner efficacement pour continuer de m’amuser. A ce jeu, j’opte pour deux stratégies, l’acharnement ou la mobilité.

J’utilise la première sur les petites sessions de 1 à 2h, je vais sur l’un de mes postes et je martèle la zone jusqu’à ce qu’elle me donne satisfaction. L’idée n’est alors pas de courir 500m d’étangs ou de rivières mais d’insister sur un petit périmètre avec souvent des dizaines de lancers aux mêmes endroits pour finir par extirper les poissons en place. En procédant ainsi, je n’ai pas réalisé des cartons mais systématiquement entre 1 et 5 poissons sont venus me rendre visite. Des scores qui restent entre nous très honnêtes sur de si faibles durées. J'ai même pris mon plus petit sandre de l'année...

Pêche en local
Pêche en local
Pêche en local
Pêche en local

Ma deuxième stratégie consiste à tourner sur une même session sur les différents secteurs de pêche. Au lieu d’attendre un pic d’activité, je pêche rapidement 1h sur une zone pour ensuite reprendre la voiture et aller tester une seconde, etc… sur les créneaux un peu plus long, cela me permet de faire un rapide tour d’horizon de ma petite dizaine de postes. Si l’un ne donne pas, je vais voir ailleurs et souvent, on arrive à s’en sortir sur l’un d’entre eux. Je pêche alors beaucoup plus vite pour jouer sur l’agressivité des poissons et prendre les plus actifs.

Pour l’instant je n’ai pas à me plaindre des résultats puisque beaucoup de sandres et brochets ont ainsi été leurrés. Si se sont essentiellement des petits et moyens individus, à savoir des sandres de 20 à 60cm et des brochets de 35 à 70cm, quelques plus jolis poissons se sont tout de même laissés tirer le portrait. Des spécimens qui font oublier les précédents décrochés et qui encouragent à persévérer.

Si une 40aine de poissons ont été ferrés, dans l'ensemble j'ai pris très peu de photos...

Pêche en local

Mon plus joli coup de ligne se fera sur un coup du soir lors de la dernière heure de pêche où je touche deux gros sandres dont cette grosse femelle. Des photos réalisées avec un portable alors qu’ils commençaient à faire brun, pas une très bonne qualité mais au moins le poisson est immortalisé.

Pêche en local
Pêche en local

Depuis j'ai réalisé un dernier séjour pêche au brochet afin de tenter de clôturer en beauté l’année 2016, affaire à suivre…

Partager cet article

Repost 0