Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En terre inconnue

  14

 

 

C’est loin de ma patrie que me voici rendu. Dernière année d’études qui me pousse au fin fond de la campagne Bretonne. Sans les connaissances et amis de promotion des années antérieures, j’aurais été complètement dépaysé. Ce paysage chaotique reste néanmoins très humide. Rivières, étangs et lacs sont omniprésents et selon les dires de nombreux amis pêcheurs, je suis au paradis !!!

 

Première soirée et première recherche visuelle de mes futurs terrains de jeu. Malheureusement je ne trouverais que des rivières en 1ère catégorie. Impossible donc de se lancer à l’aveuglette !!


16 

Courant la semaine, j’ai essayé de glaner des informations sur le net, sans grand succès. J’ai bien été voir les étangs à proximité immédiate d’où j’héberge, mais tous interdits de pêche !!!!

Sur toutes les recherches effectuées, j’ai juste trouvé quatre étangs/lacs en 2ème catégorie, poissonneux ? Ça on verra !

2

DSCF0057


Le week-end approche et je n’ai toujours pas trempé le fil depuis mon arrivée. Un jeune breton dénommé Paul Lemoine le sait très bien, du coup après une brève conversation téléphonique le rendez vous est pris pour Samedi et Dimanche.

 

Samedi 02 octobre, Paul décide de m’emmener sur un premier coin. La matinée fût difficile, pas mal de tapes mais aucune concrétisation !! Changement de stratégie pour une pêche en  rivière où on arrivera à se dépatouiller en street fishing sur les perches, malgré la surpuissance de nos cannes .

 

34

 

Dimanche 03 octobre, le street de la veille ayant été plus concluant, on décide de remettre ça sur un nouveau spot. Je ne sais pas si le proverbe « En Bretagne il ne pleut que sur les cons » est vrai, toujours est-il qu’on a été arrosé ! Par la chute des températures, les poissons étaient moins actifs que la veille mais encore une fois les perches ont répondu présentes.

DSCF00226

1

Après ce rapide dédouillage on décide de se tester en étang. Les lieux sont magnifiques et sauvages. Une nouvelle fois, nous effectuons un déluge de perches, pas des grosses mais au moins on s’amusait. Une première coupe a vite changé la donne pour une augmentation des diamètres de fluoro et des tailles de leurres. Alors que Paul continu sur les perches, je capture deux brochets, pas bien gros mais mes premiers bretons !!

117810

Pour un premier week-end en Bretagne, on pouvait s’attendre à mieux mais ce n’est qu’un début !

 

Toute la semaine qui a suivit, je n’ai pas eu le temps de sortir les cannes pour un rapide coup du soir. L’open de Saint Yrieix s’approchant à grand pas, cela m’a au moins permis de me préparer. Dernier Open de la saison, une date cruciale (CR déjà rédigé) :

http://himbert44.over-blog.com/article-open-de-saint-yrieix-59078504.html 

 

De retour sur les terres bretonnes après la déception de l’open et de la descente au classement, rapide coup du soir en étang. Premier lancer au spinner et première attaque foirée. Rapide passage au LS et banco je prends un jeune brochet. Des débuts en fanfare et pourtant s’en ai suivit une grosse heure à pêcher avec l’impression de lancer dans le vide. Changement stratégique oblige, je décide de changer de bordures. Une longue marche avec une rencontre MAGIQUE.

 

En effet à l’issu d’un virage je me retrouve à quelques mètres d’un chevreuil, lui et moi sommes figés !! On s’observe sans bouger, je décide délicatement de m’accroupir alors que chacun de mes gestes sont observés. Je reste comme cela quelques secondes, voir minutes (j’avais perdu la notion de temps) lorsque par derrière ce chevreuil apparaît la meute constitué d’une douzaine d’individus. Au vu de la posture de marbre de leur congénère, ils se figent tous sans trop savoir ou regarder !!! Après peut-être une dizaine de minutes ou je n’osais pas bouger, j’étais pris d’hésitation et en même temps j'avais envie d’immortaliser ce moment, les individus se remettent en mouvements dans ma direction à quelques mètres seulement de moi. Un jeune mal fougueux sort du lot et vient me renifler les cheveux !!! Je tente alors de le toucher, c’est le moment ou jamais. Ma main avance doucement, l’animal ne réagit pas jusqu’au moment ou ma main dépasse ma tête. Le jeune mâle fait alors un bond en arrière, s’arrête et se fige !! Je ne bouge pas et à ma grande surprise il revient vers moi !!!! La deuxième tentative est la bonne, je réussis à poser ma main sur sa tête !!!!!! Lui un peu perdu à l’air de dire qu’est ce qu’il m’arrive ??? Reste quelques secondes sans trop savoir quoi faire ! De panique il part violemment entraînant tout le troupeau avec lui.

15 

C’est pour moi une chance et un très grand souvenir que je garderais avec moi.

 

Un peu comme dans un autre monde, je continu mon chemin et m’arrête sur un spot prometteur. En fait il s’agit de la queue de l’étang ou un ruisseau se jette. Attirant ainsi les blancs et de par ce fait les carnassiers. Pendant une quinzaine de minutes, je réalise un lancer pour une perche, tous calibrée autour des 20cm. Ce jusqu'à la vision d’un éclair et d’un grand choc dans la canne. Le poisson se débat étrangement bien au vu de sa petite taille, une truite fario d’une trentaine de centimètres !!!!!!

13

 

Derrière je reprendrais de nombreuses perches pour au final en comptabiliser une cinquantaine.

 

Samedi 16 octobre :

 

Nouvelle sortie avec Paul, cette fois-ci en float tube sur le dernier coin pêché le dimanche 03 octobre !!!! Les conditions sont pourris avec du vent et des grosses vagues. « Vive la Bretagne » que chantait je ne sais plus quel chanteur !!!

Malgré cela, perches et brochets ont vite succombé à nos leurres bourrés d’attractant Tigger X, et oui quand ça veut pas il faut les booster les petiots ^^.

Voici quelques photos :

181917202122

 

Dimanche 17 octobre :

 

Direction le lac mythique de Guerlédan ! Là on ne rigole plus, on pêche en float tube dans SEULEMENT 30m de profondeur !!!

25242726

Mais les poissons sont là, néanmoins nous décidons raisonnablement de ne pas tenter le diable aux risques de flinguer des poissons par décompression, en allant pêcher les fonds d’anses. La profondeur y est encore importante, puisque les échos indiquent 10m !!! Les poissons sont présents mais rien de très concluant, retour à la mise à l’eau.

« Regarde Paul les perches sont là !! »

2829

On décide finalement de partir sur un nouveau coin où  les conditions de pêche change radicalement. Profondeur moyenne d’un mètre cinquante, soit vingt fois moins que le matin ! On y tapera plusieurs poissons, une carpe et un broc pour Paul contre quelques perches et un brochet pour moi.

30313233


Voilà le premier bilan de mes premières escapades bretonnes. Des conditions totalement différentes que par chez nous :

-          Pêche en eau claire

-          Pêche en très grande profondeur

-         

 

Mais au final pas mal de poissons de capturés, mais rien de gros : entre 150 et 200perches, 10brochets et une truite fario.

Prochain récit après ma période entreprise !!!

 

23

Partager cet article

Repost 0