Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est sous l’effigie de GN Carla que la saison float tube redémarre cette saison.

Si ces dernières années, les compétiteurs concouraient sur tout l’hexagone. La France est maintenant divisée en zone, dans lesquelles les compétiteurs concourent pour un 1er classement « région ». Les 5 leaders de chaque zone accéderont ensuite à la grande finale nationale.

Pour des raisons de proximité, avec David, nous nous sommes engagés sur la zone B qui regroupe deux régions que nous connaissons très bien : Les Pays de Loire et La Bretagne

 


 

Le lac d’Angle Guignard a accueilli le week-end du 19 et 20Mai les deux premières journées du championnat.

 S’il est l’un des plus petits barrages vendéens avec une superficie d’une cinquantaine d’hectares. D’aspects variés (falaises, plateaux herbeux, arbres noyés, cassures…), il offre aux compétiteurs un panel important de choix d’espèces et de techniques. Brochets, sandres et perches cohabitent dans ces eaux poissonneuses.

 La compétition s’organisait sur deux manches bien distinctes, une le samedi et une le dimanche. Gérées de manières indépendantes, les deux journées valident deux dates différentes au classement général.

 Notre objectif était simple : se classer sur au moins une des deux dates et rentrer de précieux points pour la suite de la saison.

 Samedi 19 mai : 1ère date du circuit float tube :

C’est sous une pluie continue que compétiteurs et organisateurs se sont retrouvés pour cette première journée. Une météo peu favorable qui aura joué tout le week-end sur le comportement des carnassiers.

 DSC01947

Faute d’avoir pu « pré-fisher » le lac, nous nous sommes basés sur notre connaissance du site et ainsi orienté sur des secteurs que nous pêchons régulièrement (la partie aval du barrage). Misant prioritairement notre recherche sur les sandres, les nombreux plateaux herbeux intermédiaires pouvaient également permettre de se rabattre sur des éventuels brochets.

En résumé, une stratégie tournant sur une alternance entre un « power-fishing » (spinnerbait et autres leurres souples montés en texan sur les bordures) et une pêche à gratter (verticale et linéaire sur les sandres).

Malheureusement, la pêche était tout sauf évidente ! Les poissons - d’humeurs apathiques - ont fait tourner les têtes aux compétiteurs : absence de touches, poissons introuvables…

La moindre touche était précieuse et à ne pas louper sous peine de gâcher son ultime chance. Aux pêcheurs de mettre tous les atouts de son côté pour les piquer (hameçon chance…) !

A ce jeu, David fera un sans-faute avec 4 touches et 4 poissons au sec ! Malheureusement, seul un sandre de 56.1cm (TP VMC « Hooks Neon Moon Eye Jig » + munnum shad) sera validé, les trois autres poissons étant des brochets de 45 à 48cm (Même technique)!

 

DSC02022P1000441

Pour ma part, je ferais l’erreur de ne pas mettre d’hameçon chance sur mon Spinnerbait. Ce qui me vaudra un magnifique loupé sur un très joli brochet estimé autour des 80cm (reloupé une 2ème fois en soirée). Heureusement bien récupéré quelques heures plus tard par la capture en verticale (TP Storm « Shad Jig Head Jointed » + shad) d’un très joli sandre de 73.2cm.

 

P1000443P1000445

Hors mis quelques touches inferrables, se seront nos seuls poissons de la journée.

Au gong final se seront 8 sandres et 2 brochets qui furent mesurés dans la journée. Un score très maigre qui ne permet qu’à 10 compétiteurs de se classer.

Un résultat qui reflète la complexité de la pêche avec des poissons inactifs et posés au fond (nos sandres avaient des sangsues et parasites). Les poissons se sont distribués au goutte à goutte avec aucun poste ou technique phare. Sans notre connaissance du lac et des postes pêchés, la journée aurait été tout autre!

Au final, je remporte l’open avec le big-fish et David se classe 6ème. Un résultat encourageant au vu des conditions météos mais peu convaincant pour la seconde journée !

Podium :

P1000484

De Gauche à droite: Chritopher CRETOIS (3ème), Julien HIMBERT (1er), Jérôme Chirier (2ème) et devant: Theau FRUCHET (meilleur jeune) 


Dimanche 20 mai : 2ème  date du circuit float tube :

Au vu des résultats de la veille et des conditions météos inchangées. Nous décidons de retourner sur la partie aval et de miser 90% de notre pêche sur le sandre.

Malheureusement, nous nous sommes laissés duper par nos idées. Malgré la prospection de cassures, structures et plateaux connus. Nous n’enregistrerons aucun contact de la journée, aussi bien en linéaire qu’en verticale. Toutes les hauteurs d’eaux furent prospectées (grands fonds, bordures et plateaux intermédiaires) et toutes les vibrations furent testées (shad, finesse…) en vain.

Finalement, la pêche s’effectuait sur les brochets en bordure ! Contrairement à la veille, certains poissons étaient montés sur les bordures. Sans être euphoriques, quelques sujets pouvaient être interceptés dans les herbiers légèrement battus par le vent.

Ce n’est qu’en fin de journée que nous nous y sommes attelés. David en prendra non maillé (Spinnerbait) tandis que je perdrais 3 poissons de 60/70cm dans les palmes.

Nous finirons par conséquents capots avec une seconde victoire qui est passée à portée de mains !!

Podium :

2.jpg

Gauche à droite: Théau FRUCHET(3ème), Mathieu LESAGE (1er) et Mathieu FAVEYRIAL (2ème)

 

Sur cette deuxième journée, 2 brochets, 2 Sandres et 3 perches seront mesurés permettant à 7 compétiteurs de se classer !


Bilan :

 

Si nous avons échoué le dimanche, l’avantage de distinguer les deux manches de manière individuelle nous permet de réaliser une bonne opération pour la suite du championnat.

La pêche n’était pas évidente et les poissons très chipoteurs, nous tâcherons de mieux nous en sortir sur les prochaines dates (seules les 3 meilleures sont comptabilisées).

Nous tenons à conclure par un grand merci à la Perche Chantonnaisienne et ces représentants, à Jean-Louis DUCEPT et aux commissaires qui ont fait un superbe travail tout le long du week-end. Sourires et bonnes humeurs (malgré l’absence de poissons et une météo exécrable) ont su réconforter les compétiteurs.

Tag(s) : #Compétition

Partager cet article

Repost 0