Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le lac du Verdon est le lac mystique de la région Choletaise. Avec ses 220ha et son impraticabilité en bateau, tout est à découvrir : ses fonds, ses structures et ses poissons ! Pour cela de manière exceptionnelle, une compétition bateau était organisée le week-end du 20-21 septembre. Pas moins de 48 équipages ont fait le déplacement !

 

Le plan d’eau est riche en carnassiers, notamment en percidés où les sandres sont les maitres des lieux. Des surprises étaient également possibles sur l’espèce brochet, la présence de grandes plages permettent à une riche végétation de se développer, favorisant ainsi sa reproduction. En résumé, une belle date « amicale » était en perspective.

1

 

Pour cette première participation, je faisais équipage avec un collègue du club : Yann. A nos côtés 3 autres équipes participaient au « Challenge » : Arnaud avec Gaëtan, Alain avec Walter et Mathieu avec Jérémy.

 

L’épreuve se déroulait en 3 manches de 4heures sur 3 zones différentes. Un tirage au sort définissait les horaires de pêche sur ces zones. Des coefficients étaient appliqués selon la taille des poissons capturés, en la faveur du big fish ! Rien que la maille de la perche était fixée à 30cm…

 

Samedi matin, il est 6h quand nous débarquons à La Tessoualle, zone de départ de l’épreuve. Le début de la manche était programmé à 8h. Le tirage au sort nous attribuera la zone 2 pour débuter, il s’agit de la zone médiane du lac où nous allons retrouver de longues pente douce, des micros baies et anses. Avec un niveau de -4/-5m, les postes de bordures sont inexistants avec un travail à l’échosondeur !

 

Au top départ, les locaux partent sur les postes connus à la recherche des sandres. De notre côté, la stratégie va pour une pêche dans des profondeurs comprises entre 4 et 6m. Sans la connaissance du lac, nous prenons les « postes restants » et commençons sur une entrée d’anse.

 

Les poissons blancs y sont regroupés en banc compact, au point de se croire comme dans un sonna parmi les gobages ! Naturellement, nous décalons notre prospection sur une pêche linéaire en périphérie puisqu’il est plus facile de séduire des poissons en mouvement que des carnassiers planqués à l’intérieur de ces boules. La 1èretouche est rapidement déclenchée, une perche de 27/28cm qui pour cette date ne maillera pas !

 

Les heures passent et aucun autre poisson ne rentre, seul un sandre de 76cm est capturé par une équipe locale. Autant dire que sans connaissance du lac, si les locaux galèrent, il faut qu’on change de stratégie ; direction les bordures et une pêche au brochet.

 

La difficulté réside sur le fait que le lac est très bas avec des tenues inexistantes. Balayer des plages au big-bait est une pratique rapidement déconcertante ! Pour autant, sur une légère avancée rocheuse un brochet de 50.3cm se laissera séduire. Un gros soulagement est perceptible dans le bateau, nous sommes classés !

 

Les heures qui suivront seront plus moroses. Je déclencherai plusieurs brochets (petits je suppose) qui ne feront que taper gueule fermée dans mes leurres. Il faudra attendre une légère avancée sableuse pour déclencher une grosse touche. Le poisson est derrière le leurre et me force à accélérer l’animation, au redémarrage d’une pause la sanction est immédiate et je suis attelé avec un joli poisson de + ou - 75cm. Le brochet est piqué bord de gueule et sur sa première explosion en surface se décrochera. Je regarde Yann et lui indique que nous venons de perdre un poisson très précieux ! Avec un coefficient 4, ce poisson va coûter très cher !!! Surtout que j’ai fait l’erreur de le brider canne haute sans ardillons sur mes triples, impardonnable !

 

Sur la fin de manche, nous apprenons que sur des profondeurs de 4/5m, les amis Arnaud et Gaëtan multiplierons les touches en enregistrant 3 perches de 36cm avec  autant de décrochées (dont une très grosse et un sandre). Avons-nous fait l’erreur de nous focaliser sur les brochets ?

 

Peut-être puisque l’ami Walter, sur le kong de 12h, sortira un joli sandre de 77cm dans ces mêmes profondeurs. Visiblement une pêche de percidés était à réaliser sur les grandes plages !

 

Sur les zones 1 et 3, quelques poissons ont également été capturés mais c’est véritablement sur la zone 2 que la majorité des poissons ont été comptabilités. Zone plus productive, rassemblement de carnassiers, typologie du lac plus approprié ?

 

La tendance sera vérifiée tout au long du week-end… non pas que les poissons sont absents sur les autres zones mais que la typologie du lac favorise la multiplication des touches en zone 2 !

 

A 15h, nous reprendrons la 2ndemanche en zone 3 sur une bordure rocheuse où Yann avait repéré des brochets le week-end précédent. Les poissons ne semblent pas réveillés et notre stratégie semble compromise par une emprise de zone plus restreinte avec moins de linéaire de berges. Il est donc moins évident d’appliquer un power fishing sans déranger les autres bateaux en  place. Placer sur un simula de cassant rocheux, nous entamerons des dérives dans différentes profondeurs à la recherche des percidés.

 

Dans 4m de profondeur, je prends une lourde touche en verticale. Le frein chante et la Gloomis est cintrée, j’annonce gros sandre ! La déception fût de remonter une grosse anguille, poisson non comptabilisé. La décroche est sportive et m’oblige à refaire l’intégralité du montage. Je redescends le leurre et nouvelle touche, une perche de 28/28.5cm… la loose !!!

 

Aucun poisson n’est ferré autour de nous, un début de pêche semble compris mais la manche sera écourtée par un violent orage, 2h de pêche en moins…

 

Dimanche, dernière manche, nous sommes provisoirement 9ème au classement et nous savons toute l’importance de prendre au moins un poisson sur les 4h. La zone 1 est celle qui a rapporté le moins de poissons du concours, il s’agit d’immenses plages en pente douce, rien n’est gagné mais nous avons l’avantage que peu de poissons y ont été leurrés !

 

Nous commençons sur la mise à l’eau, une petite anse peu profonde nous fait de l’œil. Au levée du jour, il paraît presque obligatoire que des poissons y soient montés chasser ! En linéaire, une grosse touche me surprendra mais le poisson est loupé, sans aucun doute un sandre ! Nos essais aux brochets ne seront guère plus concluants, des tapes sans suite sur les gros leurres (petits brochets ?).

 

Nous nous réarmons de patience et reprenons des pêches verticales, une perche de 26/28cm sera remontée sans jamais réussir à déclencher un poisson maillé !

 

La manche est terminée, peu de poissons ont été capturés et seul un équipage a capturé un sandre de 92cm sur la zone 2, bravo à eux. D’autres auront réussi à aligner un ou deux poissons mais globalement les orages du samedi ont calé les poissons.

 

En tout et pour tout, ce seront 12 perches de 30 à 40cm (beaucoup de 36/39cm), 8 brochets de 50 à 71cm et 10 sandres de 40 à 92cm (dont 92-77-76 et 71cm) qui seront comptabilisés. Soit 30 poissons en 10h de pêche (-2h) à 96 pêcheurs !

 

Si en moyenne, la taille des poissons est élevée, on pouvait s’attendre à beaucoup mieux sur une telle rencontre et un lac jamais pratiqué depuis l’eau. La tendance d’activité semble correspondre à mes observations de la semaine précédente, les poissons sont inactifs et les changements de temps semblent avoir perturbé leurs comportements.

 

Le podium sera composé comme suit :

 

1er – 368pts avec un sandre de 92cm coef.4

 

2ème – 317pts avec 2 brochets (52 et 71cm)

 

3ème : Alain et Walter avec 308pts (sandre de 77cm coef. 4)

 

De notre côté, nous finirons 12 ou 13ème égalité avec 100pts et un brochet. Le brochet de 75cm nous propulsait à la 1ère place, avec des «  si » on referait le monde mais sans l’erreur technique au combat, bref… nous ne sommes pas le seul équipage à avoir perdu du poisson, c’est ainsi !

 

Dans tous les cas, une très bonne organisation (repas, accueil, gardiennage…) et un grand merci aux bénévoles. Nous vous disons peut-être à l’année prochaine sur une 2nde édition.

 

Tag(s) : #Compétition

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :