Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec le changement des vents, à mi-parcours de notre séjour pêche nous ne savons plus à quoi nous attendre sur les comportements des brochets. La journée du mercredi est annoncée couverte avec un vent du Sud. Nous décidons de partir tester un secteur du lac encore non pêché. Il s’agit d’une grande baie située en recul des grandes eaux. Abritée, nous espérons y retrouver des poissons moins perturbés. Si chacun se divise pour une pêche de brochet, avec Walter le secteur choisit se retrouve être peu adapté. Nous ne déclenchons que des petits poissons et à force des dérives nous finissons par nous laisser entraîner sur une pêche des percidés à la sortie d’un courant au pied d’un pont.

Les perches sont très nombreuses et rapidement l’épuisette qui sert de vivier se remplit. La multiplication des touches permet de passer une agréable matinée que nous finirons au sandre sur le cassant en retrait. En verticale, nous ferons un grand nombre de touche de poissons calibrés entre 45 et 55cm.

Suède - Le retour partie 2

Une petite récréation qui permet de varier les pêches et de s’amuser. Un choix qui se révèlera judicieux car sur les deux autres bateaux, les résultats sur les brochets sont peu concluants. Vincent en bateau avec Nico en profiteront également pour se joindre à nous et capturer perches et sandres. Mais la pause midi signera l’arrêt de cette pause « touche » pour un retour au brochet. Les conditions semblent redevenir optimales avec le retour du vent et d’un temps stable. Les postes localisés les jours précédents sont alors revisités et cela tombe bien les brochets se réveillent. Tous les bateaux trouvent du poisson et Alex, malchanceux depuis le début du séjour, en profite pour ferrer un joli 99cm.

Sur notre bateau et celui de Vincent, les touches s’enchaînent également et des jolis poissons tombent : 97, 90, 88cm etc… Les brochets sur certains postes sont présents en très grand nombre et se laisseront pour certains piéger en top water : Skitter Pop et BX Walking Minnow.

Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2

Avec 53 brochets capturés essentiellement sur l’après-midi, nous retrouvons tous le sourire et malgré quelques gros poissons de décrochés, la confiance est de retour. Mais les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Jeudi, les dérives sont impraticables. Le vent est instable et ne cesse de tourner avec des brochets qui ont les becs cloués. En pratiquant les postes productifs des journées précédentes, nous arrivons à sauver les meubles en capturant des brochets entre 80 et 90cm. L’idée était de ralentir les présentations et de multiplier les dérives sur les « bons » postes pour augmenter les chances de tomber sur les bons créneaux de pics. La pêche change et les billes commencent à déclencher de nombreuses touches d’agressivités. Nous toucherons 42 poissons sur les 3 bateaux dans des secteurs très précis du lac.

Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2

Vendredi dernier jour, la météo est de nouveau clémente avec un vent régulier sans de grosses variations. Nous connaissons la tenue des brochets ainsi que les leurres payants et les animations à effectuer, l’équipe est surmotivée pour scorer. Comme dans tout séjour pêche, les premiers jours consistent à localiser les techniques et les postes, le milieu de semaine à peaufiner la pêche pour ensuite être au top le ou les derniers jours. Chacun part alors sur « ses secteurs » préférés avec un choix de leurre réduit à ce qui marche. La perte de temps est d’autant plus réduite qu’à force de peigner le lac, les zones herbeuses sont également connues. Les dérives sont alors plus précises et nous pêchons tous efficacement sur les zones « peuplées ».

La matinée sera longue à démarrer avec des brochets encore peu actifs et de nombreux loupés et décrochés. Mais comme attendu, la magie suédoise finira par opérer. Les brochets montent crescendo en activité et nous, nous savons où ils se tiennent. Les touches sont plus franches et les poissons sont enquillés les uns après les autres. Les brochets de 80 à 90cm sont nombreux et il n’est alors pas rare de faire des doublés au bateau. Avec 32 brochets au compteur, Walter et moi réalisons une très belle journée où rigolade, mucus et bonne humeur seront les maitres mots.

En parallèle, nos amis s’amusent également et additionnent 38 brochets avec quelques jolis poissons.

Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2
Suède - Le retour partie 2

Au total à 3 bateaux nous avons pris 70 poissons pour un peu plus de 270 brochets sur le séjour et autant de perches et de sandres.

Pour notre part se seront près de 130 brochets que nous monteront au bateau Walter et moi pour une moyenne de 70/75cm avec une 20aine de gros sujets. Si la pêche n’a pas toujours été évidente, il a fallu chaque jour continuer à y croire et garder le moral sur les longs moments de creux (parfois une demi-journée). La navigation et l’adaptation des conditions climatiques pour les choix des postes ont été les deux critères primordiaux pour localiser les brochets. Si techniquement chaque jour était différent, le cocktail gagnant était : vent, herbiers, profondeur et surtout adaptation.

Du poisson, des touches, un cadre magnifique, pas un bruit sur l’eau, observer des animaux sauvages… une vraie coupure pour finaliser mes vacances et repartir du bon pied. Une partie de moi est encore restée sur les eaux suédoises et appellent à un prochain rendez-vous en 2016…

Merci à Sweden predator fishing pour la qualité des équipements et à l'année prochaine.

Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :